Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le défenseur des droits de l'homme burundais Pierre-Claver Mbonimpa blessé par balles

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi: le spectre de l'escalade

En savoir plus

DÉBAT

John Kerry au Moyen-Orient : comment rassurer les pays du Golfe ?

En savoir plus

DÉBAT

Raids turcs en Irak et en Syrie : l'offensive contre l'EI et le PKK s'intensifie (Partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Le yoga, nouvelle arme d'influence

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK, organisation de l’État islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : la bourse d'Athènes rouvre dans le rouge après 5 semaines de fermeture

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Nucléaire iranien : John Kerry tente de rassurer les monarchies du Golfe

En savoir plus

Amériques

Une juge bloque la loi sur le tabou homosexuel dans l'armée américaine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/10/2010

Une juge fédérale a interdit l'application de la loi "Don't ask, don't tell" obligeant les militaires américains à taire leur orientation sexuelle. À son arrivée au pouvoir, Barack Obama s'était prononcé pour l'abolition de cette disposition.

AFP - Une juge fédérale américaine a bloqué mardi l'application de la loi interdisant aux soldats de révéler leur orientation sexuelle, exigeant de l'administration Obama qu'elle suspende "immédiatement" toute exclusion de l'armée pour ce motif.

La juge Virginia Phillips du tribunal fédéral de Los Angeles a estimé que la loi "ne respecte pas les droits fondamentaux des militaires américains, viole le droit à une application égalitaire de la loi et le droit à la liberté d'expression".

Elle a par conséquent "interdit" aux Etats-Unis d'"appliquer la loi 'Ne rien demander, ne rien dire' et à la mettre en oeuvre contre n'importe quelle personne sous leur juridiction ou leurs ordres".

La juge Phillips ordonne enfin que "le secrétaire à la Défense suspende ou interrompe toute enquête, renvoi ou procédure en cours entamé en vertu de la loi 'Ne rien demander, ne rien dire'", ("Don't ask, don't tell").

Le président américain Barack Obama s'est prononcé pour l'abolition de cette loi adoptée en 1993 sous l'administration Clinton. La Chambre des représentants a voté le texte la supprimant fin mai mais le Sénat a refusé le 21 septembre d'ouvrir les débats sur l'abolition.
 

Première publication : 12/10/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Le Sénat maintient la loi forçant les soldats homosexuels au silence

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le tabou de l'homosexualité dans l'armée en passe d'être levé par le Congrès

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un haut gradé se dit pour la levée du tabou de l'homosexualité dans l'armée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)