Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Amériques

Une juge bloque la loi sur le tabou homosexuel dans l'armée américaine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/10/2010

Une juge fédérale a interdit l'application de la loi "Don't ask, don't tell" obligeant les militaires américains à taire leur orientation sexuelle. À son arrivée au pouvoir, Barack Obama s'était prononcé pour l'abolition de cette disposition.

AFP - Une juge fédérale américaine a bloqué mardi l'application de la loi interdisant aux soldats de révéler leur orientation sexuelle, exigeant de l'administration Obama qu'elle suspende "immédiatement" toute exclusion de l'armée pour ce motif.

La juge Virginia Phillips du tribunal fédéral de Los Angeles a estimé que la loi "ne respecte pas les droits fondamentaux des militaires américains, viole le droit à une application égalitaire de la loi et le droit à la liberté d'expression".

Elle a par conséquent "interdit" aux Etats-Unis d'"appliquer la loi 'Ne rien demander, ne rien dire' et à la mettre en oeuvre contre n'importe quelle personne sous leur juridiction ou leurs ordres".

La juge Phillips ordonne enfin que "le secrétaire à la Défense suspende ou interrompe toute enquête, renvoi ou procédure en cours entamé en vertu de la loi 'Ne rien demander, ne rien dire'", ("Don't ask, don't tell").

Le président américain Barack Obama s'est prononcé pour l'abolition de cette loi adoptée en 1993 sous l'administration Clinton. La Chambre des représentants a voté le texte la supprimant fin mai mais le Sénat a refusé le 21 septembre d'ouvrir les débats sur l'abolition.
 

Première publication : 12/10/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Le Sénat maintient la loi forçant les soldats homosexuels au silence

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le tabou de l'homosexualité dans l'armée en passe d'être levé par le Congrès

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un haut gradé se dit pour la levée du tabou de l'homosexualité dans l'armée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)