Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Moyen-orient

Le premier sex-shop du golfe Persique ouvre ses portes au Bahreïn

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/10/2010

Dessous affriolants, anneaux vibrants… Les produits que vend Khadija Ahmad dans sa boutique de Manama, la capitale du Bahreïn, ne passent pas inaperçus. Visite guidée du premier commerce de ce genre dans le monde arabo-musulman.

Crèmes, dessous affriolants, sex-toys et autres objets bien trop récents pour que les dictionnaires arabes leur aient prévu une quelconque définition, voilà un échantillon de ce que l’on peut se procurer à la Maison de Khadija, une petite boutique de Manama, la capitale du Bahreïn. Toujours vêtue d’une longue abaya (vêtement traditionnel musulman) et d’un voile noir, la directrice de l’établissement, Khadija Ahmad, est désormais célèbre dans le monde arabe pour être la première femme à avoir ouvert un sex-shop dans ce petit royaume voisin de l’Arabie saoudite.

C’est après avoir développé sur Internet son commerce d’abayas et de lingerie féminine que Khadija Ahmad a décidé d’ouvrir sa boutique, véritable caverne d’Ali Baba de l’érotisme. Sur les étagères du magasin se trouve toute une gamme de produits destinés à pimenter les ébats sexuels, "des dessous sexys à l’anneau vibrant en passant par l’appareil de massage spécial zones érogènes, énumère Khadija Ahmad à France24.com. On vend également diverses crèmes et autres lubrifiants ludiques ou encore des bandeaux pour les yeux et des menottes. Nous avons également des meubles, des chaises ou des coussins, conçus spécialement pour certaines positions."

"On ne vend pas du sexe à la Maison de Khadija"

Connu pour sa relative permissivité, notamment en matière de vente d’alcool, le royaume accueille tous les week-ends des Saoudiens et des habitants du golfe Persique venus profiter de la vie nocturne. Ces derniers temps, cependant, le Bahreïn fait face à une radicalisation religieuse qui empêche Khadija d’exercer son activité en toute sérénité. La commerçante doit systématiquement se faire accompagner par son mari ou par son frère lorsqu’elle livre des paquets que les clients refusent de venir chercher en personne à la boutique.

Pourtant, selon sa propriétaire, la Maison de Khadija n’est pas "un endroit où l’on peut acheter du sexe comme cela peut être le cas en Occident. Je ne vends pas des choses contraires à la charia islamique. Et plusieurs religieux du pays me l’ont confirmé, se défend-elle. Rien, en effet, n’empêche le plaisir entre les époux, et ce qu’ils utilisent pour cela est halal. L’islam autorise le plaisir sexuel sous toutes ses formes si c’est dans le cadre du mariage."

Il n’en reste pas moins que Khadija s’attire souvent les foudres des garants des bonnes mœurs et fait l’objet de poursuites judiciaires. Hypocrisie des sociétés arabes et musulmanes, se désole l’intéressée. "Beaucoup d’entre eux entretiennent des relations sexuelles illicites et tentent d’imiter les films pornographiques venus d’Occident, dénonce-t-elle. C’est malsain car ils n’ont pas une culture du sexe équilibrée." En dépit de tous ces obstacles, Khadija Ahmad ambitionne d’ouvrir d’autres boutiques similaires à Dubaï, Beyrouth et Amman.

 

Première publication : 12/10/2010

COMMENTAIRE(S)