Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

Asie - pacifique

Liu Xia veut se rendre à Oslo pour recevoir le Nobel de son époux

Vidéo par Joris Zylberman

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/10/2010

Emprisonné depuis 2009, le prix Nobel de la paix Liu Xaobo ne pourra pas se rendre à Oslo pour la remise de sa récompense. Il a donc depêché son épouse Liu Xia à sa place. Reste à savoir si les autorités chinoises la laisseront faire le déplacement.

Le combat continue pour Liu Xia. L’épouse du nouveau Nobel de la paix, Liu Xiaobo, espère se rendre en Norvège en décembre pour la cérémonie officielle de remise des récompenses. Assignée à résidence depuis dimanche soir, elle n’a toutefois aucune garantie de pouvoir y aller. "Liu Xiaobo veut absolument que j’y participe. Moi aussi, j’y tiens", a-t-elle déclaré au cours d’un entretien téléphonique avec un journaliste de Mediapart. "Mais c’est compliqué", a-t-elle ajouté.

Liu Xia raconte sa visite à son mari

Depuis son retour de sa visite à la prison de Jonhzou dimanche soir, Liu Xia est contrainte de ne plus sortir de son appartement situé dans l'ouest de Pékin. Son téléphone portable a également été coupé. Informations qu’elle a communiquées via le site de micro-blogging Twitter ou grâce à un autre téléphone d’appoint.

D’après Mediapart, elle ne sait pas quand elle saura autorisée à sortir de chez elle. "Et si je parviens à m’envoler pour la Norvège, me laissera-t-on retourner en Chine ?", s’interroge-t-elle. Pour l’heure, les autorités chinoises n’ont donné aucune consigne concernant la cérémonie.

De leur côté, les États-Unis ont manifesté leur mécontentement ce mardi. "Ses droits doivent être respectés et elle doit pouvoir se déplacer librement", a indiqué dans un email à l'AFP Richard Buangan, porte-parole de l'ambassade des États-Unis à Pékin. La veille, des diplomates de l'Union européenne, d'Australie et de Suisse avaient tenté, en vain, de rendre visite à Liu Xia. Ils en ont été empêchés.

Ses avocats plaident pour un nouveau procès

Selon le Centre d'information pour les droits de l'Homme et la démocratie basé à Hong Kong, Liu Xia aurait affirmé par téléphone que son époux souffrirait d'un ulcère gastrique sévère. Mais il doit subir des examens supplémentaires pour savoir si le dissident serait infecté par le virus de l'hépatite B, diagnostic qui lui permettrait de demander une libération pour raisons médicales.

Par ailleurs, les avocats du dissident envisagent de demander un nouveau procès. "Nous sommes encore en train de voir ce qu'on peut faire. Si nous faisons la demande ce sera bien sûr pour plaider non coupable", a déclaré Me Shang Baojun.

"De plus en plus de dissidents à l'intérieur de la Chine"

Liu Xiaobo, un vétéran de la dissidence emprisonné dans le nord-est de la Chine, est devenu vendredi le premier citoyen chinois à se voir décerner le Nobel de la paix. Agé de 54 ans, il purge une peine de 11 ans de prison dans une prison de la province du Liaoning (nord-est), après avoir été l'un des auteurs de la "Charte 08", un texte qui réclamait une Chine démocratique.

Pour sa part, la Chine ne cache pas sa colère concernant l'attribution du Nobel de la paix au dissident. "Donner le prix Nobel de la paix à un criminel qui purge une peine de prison traduit un manque de respect pour le système judiciaire de la Chine", a déclaré un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, mardi.

Première publication : 12/10/2010

  • SUR LES OBSERVATEURS

    "Ce prix Nobel de la paix pourrait aider à l’avènement de la démocratie en Chine"

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    La presse chinoise dénonce l'attribution du Nobel de la paix à Liu Xiaobo

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    Le Nobel de la paix attribué au dissident chinois Liu Xiaobo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)