Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Amnesty dénonce les violences faites aux femmes en Égypte

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la loi anti-djihad de Cazeneuve

En savoir plus

FOCUS

L'essor d'un bouddhisme radical

En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Maintenant, fais tes prières" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

FRANCE

Deux mois de prison avec sursis requis pour l'agression d'une femme portant le niqab

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/10/2010

Le parquet de Paris a requis une peine de deux mois de prison avec sursis et de 750 euros d'amende à l'encontre d'une sexagénaire qui avait arraché le voile d'une touriste émiratie, au mois de février. Le tribunal rendra son jugement le 4 novembre.

REUTERS - Une peine de deux mois de prison avec sursis et 750 euros d'amende a été requise jeudi à Paris contre une retraitée poursuivie pour avoir arraché le voile intégral d'une femme et l'avoir frappée.

Ce procès, dont le jugement sera rendu le 4 novembre, intervient deux jours après la parution au Journal officiel de la loi interdisant de se couvrir le visage dans tout l'espace public français, notamment avec une burqa ou un niqab.
 
Les avocats de la victime, ressortissante des Emirats arabes unis, ont aussi demandé 10.000 euros de dommages et intérêts. Ils ont sollicité 5.000 euros pour une deuxième personne également agressée, de nationalité qatarie.
 
"Ce sont des faits intolérables et c'est surtout l'état d'esprit de l'agresseur qui nous inquiète", a dit Me Louisa Bouziani.
 
Jugée pour "violences commises en raison de l'appartenance de la victime à une religion déterminée", la prévenue, Marlène, une enseignante d'anglais en retraite de 63 ans, était absente du tribunal et ne s'est pas fait représenter par un avocat.
 
Elle a donné plusieurs entretiens à la presse dans lesquels elle dément avoir fait preuve de violence.
 
Le parquet, qui est à l'origine des poursuites, a souligné dans son réquisitoire que les faits, qui remontent au 4 février dernier, seraient tout autant poursuivis aujourd'hui que la loi contre le voile intégral a été promulguée.
 
Le substitut Anne de Fontette a souligné que la tolérance devait prendre le dessus. "Vivre ensemble, ça suppose l'acceptation tout simplement de l'autre, quelle que soit la
façon dont il est vêtu", a dit la magistrate.
 
Coups et morsure
 
Les faits, reconnus par la prévenue lors de son interrogatoire de police, ont eu lieu lorsque l'enseignante a croisé la victime dans un magasin du XVe arrondissement.
 
Elle lui a demandé si elle était Française, puis lui a dit en anglais de baisser son voile, finissant par arracher elle-même l'étoffe couvrant le visage.
 
Retrouvant sa victime quelques instants plus tard dans le même magasin avec le voile remis en place, la retraitée lui a alors expédié un coup de poing, l'a griffée et mordue à la main, selon le rapport de police lu à l'audience.
 
Une amie qui portait un voile ne couvrant pas le visage, venue au secours de la victime, a aussi été agressée. Choquées, les deux femmes qui résidaient jusque-là à Paris sont rentrées dans leur pays et ne reviendront pas immédiatement, ont dit leurs avocats.
 
Aux policiers, Marlène a déclaré: "Je savais que j'allais craquer un jour. Cette histoire de burqa commençait à m'agacer".
 
Elle a relaté avoir enseigné dans des pays musulmans comme le Maroc, où selon elle les femmes avaient la possibilité d'échapper aux contraintes religieuses, et a précisé avoir
particulièrement mal vécu son séjour en Arabie saoudite. "Je ne sais pas si je regrette mais je ne le ferai plus. J'aurais voulu lui parler", a aussi déclaré la prévenue aux policiers, selon le procès-verbal d'audition lu au procès.
 
Aujourd'hui, a dit Anne de Fontette, la plaignante principale se verrait certes demander de se "présenter dans une autre tenue", mais cette démarche serait accomplie par "des policiers moins excités".
 
La loi prohibant le voile intégral entrera en vigueur dans six mois. Une période probatoire où le dialogue est proposé aux forces de police est prévue. La France est le seul pays en
Europe à avoir pris une telle interdiction critiquée comme liberticide par des associations de défense des droits de l'homme, comme Amnesty International.
 

 

Première publication : 15/10/2010

  • FRANCE

    Le Sénat vote l'interdiction du voile intégral dans l'espace public

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Une employée musulmane porte plainte contre Disney, qui l'aurait empêchée de porter le voile

    En savoir plus

  • ITALIE

    Une femme condamnée à 500 euros d'amende pour port de la burqa

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)