Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

FRANCE

Liliane Bettencourt va porter plainte contre sa fille pour "violences morales"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/10/2010

Selon l'un de ses avocats interrogé par la radio Europe 1, Liliane Bettencourt va porter plainte contre sa fille Françoise Meyers-Bettencourt (à dr.), qui, pour la troisième fois, a demandé la mise sous tutelle de sa mère.

AFP - La milliardaire Liliane Bettencourt va porter plainte contre sa fille Françoise Meyers-Bettencourt pour "violences morales", cette dernière ayant demandé pour la troisième fois la mise sous tutelle de sa mère, a annoncé samedi sur Europe 1 l'un de ses avocats.

"C'est ce qu'elle va faire en début de semaine. Sans doute lundi ou mardi. On est en train de finaliser la plainte pour violences morales, qui est une forme de délit très récente qui s'assimile aux violences physiques", a déclaré Me Pascal Wilhelm.

"Etre l'objet dans un temps très court, trois fois, de demandes de mise sous tutelle, c'est-à-dire de se faire retirer sa capacité juridique, c'est quelque chose qu'on ne peut pas accepter quand on a transféré (...) près de 16 milliards d'euros à sa fille", selon Me Wilhelm.

La fille de Liliane Bettencourt accuse l'artiste François-Marie Banier d'avoir spolié sa mère d'une partie de sa fortune. En juillet, après le classement sans suite d'une enquête pour abus de faiblesse par le parquet, Françoise Meyers-Bettencourt a fait citer le photographe devant le tribunal correctionnel de Nanterre.

"Avant l'été, Mme Bettencourt, quand elle a pris conscience totale de l'agression dont elle était victime, voulait déjà engager une action en révocation des donations", action qu'elle a préféré "suspendre", a indiqué Me Wilhelm.

Actuellement à New York, Liliane Bettencourt a expliqué à son conseil "qu'elle en avait assez d'être harcelée par sa fille".

La fille unique de la milliardaire a saisi début octobre le juge des tutelles de Courbevoie pour obtenir la mise sous protection de sa mère. Deux précédentes demandes ont déjà été repoussées en raison de l'absence d'expertise médicale.

"Elle ne se sent pas le besoin d'être expertisée", a rétorqué Me Wilhelm. "La vie de Mme Bettencourt, ce n'est pas la vie d'une personne qui est enfermée dans son hôtel particulier. C'est une femme qui a des obligations toute la journée. Toute la journée, il y a des gens qui la voient, qui la côtoient et la voient prendre des décisions."

Liliane Bettencourt "a dit: +Moi je vois des médecins régulièrement. Si je dois être expertisée, ce sera à mon initiative et pas à l'initiative de ma fille. C'est extrêmement humiliant+", a expliqué Me Wilhelm.

"C'est une femme de 88 ans, elle a la santé d'une femme de 88 ans qui de surcroît est affectée d'une surdité très importante depuis sa toute jeunesse", a encore dit l'avocat.

Première publication : 16/10/2010

  • FRANCE

    L'avocat de Liliane Bettencourt soupçonné de dissimulation de documents médicaux

    En savoir plus

  • FRANCE

    Liliane Bettencourt menace de poursuivre sa fille pour "harcèlement"

    En savoir plus

  • FRANCE

    La police perquisitionne de nouveau le domicile de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)