Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • EN DIRECT : Les quatre ex-otages libérés samedi ont atterri sur le sol français

    En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps de victimes du naufrage du ferry repêchés

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

Afrique

Kinshasa dénonce la finalité "politique" du rapport de l'ONU

©

Vidéo par Pauline PACCARD

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/10/2010

Pour le gouvernement congolais, le récent rapport de l'ONU sur les violences sexuelles commises dans l'est de la RD Congo a pour but de prolonger la mission de maintien de la paix des Nations unies dont le mandat expire en juillet 2011.

AFP - Des milliers de femmes congolaises ont défilé dimanche à Bukavu dans l’est de la RD Congo contre les violences sexuelles commises dans cette région où des groupes armés sont encore actifs, a constaté un journaliste de l’AFP.

Venues de plusieurs provinces de la RD Congo, principalement celle du Sud-Kivu

(est), dont Bukavu est le chef-lieu, 1.700 déléguées, dont 200 venues de 43 pays, ont participé au défilé dans une ambiance joyeuses et colorées, lors d’un défilé emmenée par Olive Lembe Kabila, la femme du président de la RDC, Joseph Kabila.

Sur des nombreuses banderoles ou pancartes on pouvait lire notamment :"Non au viol comme arme de guerre", "Non au terrorisme sexuel", "Je dénonce et je dis non", "Pouvoir aux femmes et aux filles".

A l'appel du mouvement féministe international et altermondialiste la Marche mondiale des femmes (MMF), cette manifestation clôturait une semaine de forum et de discussions sur les thèmes de la paix et la démilitarisation, les violences envers les femmes ou encore le travail et l’autonomie économique des femmes.

"Venir ici était important car la violence envers les femmes est utilisée de façon systématique comme une arme de guerre", a déclaré à l’AFP Miriam Nobre, membre de la MMF et responsable de la marche à Bukavu.

"Cela fait des années qu’on se bat, et là on a l’impression que la communauté internationale s’intéresse vraiment à nos problèmes", s’est réjouie de son côté le docteur Nene Rukunghu, médecin à l’hôpital de Panzi à Bukavu, où sont soignées les femmes victimes de viols.

"Il faut lutter contre l’impunité, que les auteurs des viols soient punis, pour que la femme retrouve sa dignité. Malgré ce qu’elles subissent, les femmes congolaises sont fortes et capables de se relever", a-t-elle ajouté.

Selon l’ONU, plus de 15.000 femmes sont été violées en 2009 dans l’est de la RD Congo, une région instable où des groupes armés étrangers et congolais encore actifs et aussi des soldats nationaux sont régulièrement accusés de commettre des exactions contre les civils.

Première publication : 17/10/2010

  • RD CONGO

    "L’ONU fait des rapports depuis 15 ans, mais les atrocités se répètent"

    En savoir plus

  • DROITS DE L'HOMME

    Les Nations unies dénoncent l’impunité du viol en RD Congo

    En savoir plus

  • EXCLUSIF

    France 24 lance le premier reportage pour iPad

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)