Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#StopDjihadisme

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Timbuktu" et "Saint Laurent" en lice pour le César du meilleur film

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : qui sont les manifestants du mouvement "Pegida"?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

"L'émirat jihadiste" d'une prison libanaise et des enfants en lutte pour leur cours de récré

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Terrorisme : qui est Sajida al-Rishawi ?

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Syriza en Grèce, un test pour l'Europe

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile japonaise réclame la libération de Kenji Goto

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : Kobané reprise par les Kurdes, un symbole fragile ?

En savoir plus

Sports

Le président de la Confédération océanique coopérera avec la Fifa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/10/2010

Reynald Temarii fait savoir qu'il coopérera avec la Fifa qui va ouvrir une enquête pour faire la lumière sur les accusations de corruption portées contre lui par le journal britannique "The Sunday Times".

AFP - La Confédération océanique de football (OFC) a indiqué lundi que son président Reynald Temarii coopérerait avec la Fifa sur l'enquête qu'elle va ouvrir après les révélations du Sunday Times selon lesquelles il aurait monnayé son vote pour un des candidats à l'organisation du Mondial-2018.

Dans un communiqué, l'OFC indique que "Reynald Temarii accepte une enquête complète et approfondie afin que tous les faits puissent être entendus".

Selon le Sunday Times, Reynald Temarii (Tahiti), également vice-président de la Fifa aurait demandé 1,6 million d'euros au profit d'une académie de sports et aurait affirmé que deux candidats à l'organisation du Mondial auraient déjà offert de l'argent à l'Océanie pour obtenir son vote.

Toujours selon le journal, Amos Adamu, membre nigérian du comité exécutif de la Fifa, aurait réclamé 570.000 euros à des journalistes se présentant comme des lobbyistes pour un consortium américain pour soutenir la candidature des Etats-Unis. Les Américains ont renoncé vendredi dernier à leur candidature pour 2018 afin de se concentrer sur celle de 2022.

La Fifa a annoncé dans un communiqué dimanche qu'elle a demandé au journal d'avoir accès aux éléments qui ont permis de publier cet article et qu'elle allait mener sa propre enquête.
 

Première publication : 18/10/2010

  • FOOTBALL

    Le "Sunday Times" accuse deux officiels de la Fifa de corruption

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    La Fifa exclut le Nigeria pour ingérence de l'État

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    La Fifa embarrassée par l'affaire des faux joueurs du Togo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)