Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Asie - pacifique

Le bras de fer entre Tokyo et Pékin sur un différend territorial se durcit

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/10/2010

Seiji Maehara, le ministre des Affaires étrangères japonais (photo),a qualifié d'"hystérique" la décision de Pékin de suspendre ses exportations de terres rares suite au différend territorial qui oppose les deux pays.

AFP - Le ministre japonais des Affaires étrangères, Seiji Maehara, a qualifié lundi d'"hystérique" la réaction de la Chine à propos d'un différend territorial en mer de Chine orientale, évoquant notamment la décision de Pékin de suspendre ses exportations de terres rares.

"Je pense que les mesures de rétorsion prises par la Chine sont tout à fait hystériques", a déclaré M. Maehara, interrogé au parlement sur les décisions prises par la Chine après l'arraisonnement d'un chalutier chinois début septembre par les garde-côtes japonais à proximité d'îlots disputés.

La Chine avait alors suspendu les discussions diplomatiques de haut niveau et décrété, tout en le niant, un embargo de fait sur les exportations de terres rares, des métaux indispensables pour les secteurs de l'automobile et de l'électronique, poids-lourds de l'industrie japonaise.

"Concernant le problème des terres rares, le ministère chinois du Commerce dit qu'il n'a jamais pris de telles dispositions, mais nous ne pouvons toujours pas conclure que les exportations sont redevenues normales", a souligné M. Maehara.

Plus tôt dans la journée, Le Premier ministre japonais, Naoto Kan, avait pour sa part déploré les manifestations antijaponaises organisées pendant le week-end en Chine à propos du différend territorial, et exigé des autorités chinoises qu'elles protègent les intérêts japonais.

Première publication : 18/10/2010

  • CHINE-JAPON

    Tokyo et Pékin jouent la carte de l'apaisement diplomatique

    En savoir plus

  • CHINE - JAPON

    Collision maritime : Tokyo demande à Pékin de régler la facture

    En savoir plus

  • CHINE-JAPON

    Tokyo fait un geste envers Pékin en libérant le capitaine du chalutier chinois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)