Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Afrique

Plus de 370 morts dans des inondations en Afrique de l'Ouest

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 20/10/2010

Les inondations qui frappent l'Afrique de l'Ouest depuis plusieurs semaines ont fait au moins 377 morts et affectent plus de 1,5 million de personnes. Parmi les pays les plus touchés, le Bénin où des cas de choléra ont été enregistrés.

Les inondations en Afrique de l'Ouest et Centrale ont provoqué au moins 377 décès et affecté près de 1,5 million de personnes depuis le début de la saison des pluies en juin 2010, a indiqué mardi le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha).
   
"2010 a enregistré le plus grand nombre de personnes affectées et de décès suite aux inondations", a indiqué Ocha dans son bulletin d'information, reçu par l'AFP à Dakar.
   
Les pays enregistrant le plus de morts sont le Nigeria (118), suivi du Ghana (52), du Soudan (50), du Benin (43), du Tchad (24), de la Mauritanie (21), du Burkina Faso (16), du Cameroun (13), de la Gambie (12), les autres pays enregistrant moins de 10 morts.
   
Les pays comptant le plus de personnes affectées sont le Bénin (360.000), suivi du Nigeria (300.000), du Niger (226.611), du Tchad (150.000), du Burkina Faso (105.481), du Soudan (74.970), de la Mauritanie (50.815), les autres pays enregistrant moins de 50.000 personnes affectées.

Au Bénin, les inondations ont fait environ 60 morts et ont forcé près de 120.000 personnes à quitter leurs foyers, ont annoncé mardi les autorités. Quelque 800 cas de choléra ont en outre été recensés, dont sept mortels, a précisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Franck Kinninvo. Plusieurs personnes ont également succombé au paludisme.
 
Environ 25 000 hectares de terres, représentant 40 % de la production de riz, de maïs, de millet et d'autres productions vivrières du pays, ont été détruits.
   
"Ces inondations sont venues aggraver la situation au Niger et au Tchad, pays déjà confrontés à une grave crise alimentaire", indique le communiqué d'Ocha. "Au Nigeria, Cameroun, Niger et Tchad les pluies ont favorisé une épidémie de choléra", ajoute-t-il.
   
En outre, les intempéries "ont perturbé le démarrage de l’année scolaire dans plusieurs pays et entraîné des pertes en termes d’infrastructures socio-économiques, des habitations et des cultures agricoles", relève par ailleurs Ocha.
   
En 2009, les inondations avaient tué quelque 195 personnes en Afrique de l'ouest et affecté 823 291 personnes.

 

Première publication : 19/10/2010

  • PAKISTAN

    3,5 millions d'enfants risquent de contracter des maladies hydriques mortelles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)