Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

L'espoir suscité par Hillary Clinton chez les femmes aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pourquoi l'appli Telegram utilisée par les terroristes échappe toujours à la surveillance ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama: le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

Amériques

Des coups de feu ont atteint le Pentagone

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/10/2010

Une série de coups de feu a frappé le Pentagone ce matin, sans causer de dégâts majeurs. Alors que le suspect est toujours recherché,la sécurité a été renforcée aux abords du siège du ministère américain de la Défense.

AFP - Des policiers recherchaient mardi le ou les auteurs de coups de feu qui ont touché le Pentagone, siège du ministère américain de la Défense, sans toutefois occasionner de dégâts à l'intérieur du bâtiment, a-t-on appris auprès du Pentagone.
   
Des agents de la police du Pentagone ont entendu quatre à cinq coups de feu vers 4H55 (8H55 GMT) à la hauteur du parking sud de l'énorme bâtiment situé dans la banlieue de Washington, a indiqué à l'AFP Chris Layman, de la force de protection du Pentagone.
   
La zone a rapidement été bouclée, ainsi que toutes les entrées du bâtiment, pour permettre d'inspecter les lieux. Les accès au ministère ont été rouverts à 5H40 (9H40 GMT), a indiqué un porte-parole du Pentagone, le colonel Dave Lapan.
   
"Des informations initiales ont fait état de dégâts" infligés au bâtiment, mais les tirs n'y ont cependant "pas pénétré", a-t-il dit.
   
Le Pentagone a renforcé la sécurité de ses abords après qu'un tireur a ouvert le feu en mars dernier à l'extérieur du bâtiment, blessant deux agents de sécurité avant d'être abattu par les forces de l'ordre. L'homme, un Californien lourdement armé de 36 ans, n'avait aucun lien apparent avec le terrorisme.
   
Mardi, la police concentrait ses recherches sur un suspect pouvant avoir emprunté l'autoroute I395, qui passe à proximité, selon les responsables interrogés qui n'ont pas donné de détails.
   
"L'enquête est en cours, on ne sait toujours pas ce qui s'est passé", a déclaré Chris Layman à l'AFP.

 

Première publication : 19/10/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Quatre hommes reconnus coupables d'un projet d'attentat contre deux synagogues

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)