Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

FRANCE

La Russie participera au prochain sommet de l'Otan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/10/2010

Lors de la clôture du sommet tripartite rassemblant la France, l'Allemagne et la Russie à Deauville, le président russe Dmitri Medvedev a annoncé qu'il participerait au prochain sommet de l'Alliance atlantique à Lisbonne, les 19 et 20 novembre.

AFP - L'Otan s'est félicitée mardi que le président russe Dmitri Medvedev ait finalement accepté son invitation à participer à un sommet Otan-Russie à Lisbonne le 20 novembre, y voyant une "importante occasion" d'approfondir leur dialogue, dans leur intérêt réciproque.

"Je me réjouis que le président Medvedev se soit joint aux autres dirigeants des pays du Conseil Otan-Russie en acceptant mon invitation à participer" à ce sommet, a indiqué le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen dans un communiqué.

"Ce sommet sera une importante occasion d'approfondir et d'élargir la dialogue politique et la coopération pratique entre membres du Conseil Otan-Russie (qui regroupe les 28 pays de l'Otan et la Russie), afin d'améliorer notre sécurité commune", a-t-il estimé.

Le président russe a fait cette annonce à l'issue d'une rencontre à Deauville (nord-ouest de la France) avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy.

"Je crois que cela facilitera la voie vers des compromis justes et le développement du dialogue général entre l'Otan et la Russie", a déclaré M. Medvedev lors d'une conférence de presse commune des trois dirigeants.

Le chef de l'Etat russe aura été le dernier des 29 dirigeants concernés à répondre favorablement à l'invitation que lui avait adressée M. Rasmussen le 16 septembre dernier.

M. Rasmussen avait souligné à la presse que l'Otan comptait "inviter la Russie à coopérer" au bouclier antimissile pour protéger les territoires et les populations des 28 pays alliés et dont l'Alliance atlantique devrait entériner la création à l'issue de son propre sommet à Lisbonne.

Même si Moscou ne se ralliait pas à un tel système antimissile, ce sommet devrait sceller la réconciliation entre la Russie et l'Otan après la brouille consécutive au conflit russo-géorgien d'août 2008 qui avait provoqué un gel de leurs relations.

Entamée début 2009, la normalisation des rapports entre Moscou et l'Alliance atlantique reste néanmoins très circonspecte et progressive. Elle bute encore notamment sur la suspension par la Russie le 30 novembre 2007 du traité sur les Forces conventionnelles en Europe (FCE).
 

Première publication : 19/10/2010

  • DIPLOMATIE

    La Russie pourrait participer au bouclier anti-missile de l'Otan en Europe

    En savoir plus

  • SOMMET DE DEAUVILLE

    Paris et Berlin invitent Moscou à consolider ses relations avec l'Ouest

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE - IMMIGRATION

    Merkel remet en cause le modèle multiculturel allemand

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)