Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Moyen-orient

L'OLP et le Fatah appellent à suspendre les négociations avec Israël

Vidéo par Damien COQUET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/10/2010

L'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et le Fatah ont décidé de suspendre les pourparlers avec Israël. Malgré la pression internationale, l'État hébreu a décidé de ne pas prolonger le moratoire sur le gel des colonies.

AFP - Le président palestinien Mahmoud Abbas a reçu samedi le soutien des instances dirigeantes palestiniennes pour suspendre les négociations de paix avec Israël tant que la colonisation se poursuivra en Cisjordanie occupée.

Dans une première réaction, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé, dans un communiqué publié par son bureau, "le président Abbas à poursuivre les pourparlers de paix sans discontinuité en vue d'aboutir à un accord de paix historique en un an".

M. Abbas a à plusieurs reprises menacé de quitter les négociations, relancées le 2 septembre à Washington, en cas de reprise des constructions dans les colonies israéliennes à l'expiration d'un moratoire de dix mois le 26 septembre.

"La direction palestinienne confirme que la poursuite des négociations requiert des mesures tangibles de la communauté internationale, à commencer par l'arrêt de la colonisation", a indiqué l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) dans un communiqué.

"Il y a des alternatives (aux négociations) que nous annoncerons bientôt", souligne l'OLP qui chapeaute l'Autorité palestinienne et au sein de laquelle le mouvement Fatah de M. Abbas joue un rôle prééminent.



Le communiqué a été publié après une réunion extraordinaire du Comité exécutif de l'OLP et de hauts dirigeants du parti Fatah à Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne en Cisjordanie.

Selon une source palestinienne, M. Abbas, qui préside à la fois l'OLP et le Fatah, pourrait solliciter l'appui des pays arabes et de la communauté internationale pour porter l'affaire des colonies devant le Conseil de sécurité de l'ONU.

"La direction palestinienne tient le gouvernement israélien responsable de l'échec des efforts internationaux et du processus de paix dans la région parce qu'il est déterminé à conjuguer négociations et colonisation", poursuit le communiqué de l'OLP.

"La voie pour parvenir à un accord historique entre nos deux peuples consiste à s'asseoir à la table des négociations et à mener sérieusement" ces pourparlers, a réagi M. Netanyahu qui avait refusé de prolonger le moratoire.

Il a rappelé que "durant dix sept ans les Palestiniens ont négocié (avec Israël) alors que la construction se poursuivait" dans les colonies, exprimant l'espoir "qu'ils ne tourneront pas à présent le dos à la paix".

Les dirigeants palestiniens doivent poursuivre des consultations avec l'équipe du médiateur américain George Mitchell et présenteront leurs conclusions lors d'une réunion du comité de suivi de la Ligue arabe le 8 octobre à Syrte (Libye), à la veille d'un sommet extraordinaire arabe.

M. Abbas a fait savoir qu'il prendrait sa décision définitive après ses consultations en Libye.

"Nous souhaitons que le comité de suivi arabe soutienne la position palestinienne. Nous avons pris une décision et sommes prêts à en assumer les conséquences", a déclaré à l'AFP le responsable palestinien Yasser Abed Rabbo.

Pour l'un des principaux membres du Comité central du Fatah, Jibril Rajoub, "la balle est maintenant dans le camp de la communauté internationale pour mettre fin à l'agression unilatérale (israélienne) contre les terres palestiniennes où est censé être établi un Etat palestinien".

Les Palestiniens estiment que la poursuite de la colonisation vide de son sens la négociation sur les frontières d'un futur Etat palestinien en créant des faits accomplis risquant d'être irréversibles.

Les Etats-Unis s'efforcent de sauver les pourparlers mais leur médiateur George Mitchell est reparti bredouille d'une énième navette en Israël et à Ramallah. Il devait avoir ce week-end des entretiens au Qatar, en Egypte et en Jordanie afin de tenter de maintenir sur les rails les négociations.

 

Première publication : 02/10/2010

  • PROCHE-ORIENT

    Abbas exige d'Israël la prolongation du gel de la colonisation

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Abbas décidera de la poursuite du dialogue avec Israël "après le 4 octobre"

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Le dialogue israélo-palestinien suspendu au "gel" de la colonisation

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)