Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les mutins du PS défient Valls"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Au moins 20 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

EUROPE

Prison à perpétuité pour un petit-fils du roi Abdallah d'Arabie saoudite

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/10/2010

Petit-fils du roi Abdallah d'Arabie saoudite, Saud Bin Abdulaziz Bin Nasir al Saud a été condamné à la prison à vie pour le meurtre de l'un de ses domestiques par la justice britannique. Les faits remontent au mois de février dernier.

AFP - La justice britannique a condamné mercredi à la prison à vie un petit-fils du roi Abdallah d'Arabie saoudite, déclaré coupable du meurtre d'un de ses domestiques en février dernier, qu'il avait battu et étranglé après une soirée arrosée à connotation "sexuelle", selon la cour.

Le tribunal de l'Old Bailey, dans le centre de Londres, a condamné Saud Bin Abdulaziz Bin Nasir al Saud, 34 ans, petit-fils du roi Abdallah par sa mère, à la prison à vie assortie d'une peine incompressible de 20 ans.

Le prince avait été déclaré coupable mardi du meurtre de Bandar Abdullah Abdulaziz, 32 ans, le 15 février dans une chambre du luxueux hôtel Landmark (ouest de Londres).

La victime avait été retrouvée étranglée dans la chambre d'hôtel qu'elle partageait avec le prince. Son visage portait des marques de morsures, et son corps de nombreuses traces de coups.

Le prince et son domestique revenaient d'une soirée arrosée pour la Saint-Valentin lorsque le meurtre a eu lieu. Le prince avait déjà battu son serviteur à plusieurs occasions, dont au moins une fois filmée par les caméras de sécurité de l'hôtel, en janvier.

Le prince Saud avait tenté d'invoquer l'immunité diplomatique lors de son arrestation mais, après enquête, le ministère britannique des Affaires étrangères avait déterminé qu'il ne pouvait s'en prévaloir.

Lors d'un procès qui avait duré deux semaines, l'accusation avait souligné que la victime, également saoudienne, avait subi de multiples agressions par le passé, à tel point que le domestique avait laissé le prince le tuer sans opposer de résistance.

L'accusation avait évoqué un "élément sexuel" dans le crime, apportant la preuve que le prince avait à plusieurs reprises payé des prostitués masculins et consulté des sites pour des "massages gays". Le prince avait nié toute homosexualité, assurant que les deux hommes étaient simplement "amis et égaux".

Le domestique, un orphelin adopté par une famille de serviteurs, était traité "comme un esclave", ont affirmé des témoins.

"Personne dans ce pays n'est au-dessus de la loi", a déclaré le juge David Bean en prononçant son verdict. "Je commettrais une erreur si je vous condamnais soit plus lourdement soit plus légèrement en raison de votre appartenance à la famille royale saoudienne", a-t-il ajouté.

Présent au tribunal, le prince n'a montré aucune réaction à la lecture de la sentence.

Première publication : 20/10/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)