Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

EUROPE

José Luis Zapatero procède à un profond remaniement ministériel

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/10/2010

Confronté à la crise économique, malmené dans les sondages, le président du gouvernement espagnol a effectué ce mercredi un "important remaniement" de son équipe pour la deuxième fois depuis sa réélection en 2008.

AFP - Le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero a annoncé mercredi un "important remaniement" de son gouvernement malmené par la crise économique et en forte baisse dans les sondages.

"Le moment est venu de faire un important remaniement du gouvernement", a déclaré le chef de gouvernement socialiste devant la presse.

Cette nouvelle équipe permettra "avec un effort renouvelé" de "mener à bien les réformes économiques et sociales nécessaires pour la reprise économique", a-t-il ajouté.

M. Zapatero a notamment annoncé de départ du numéro deux de l'exécutif, la vice-présidente Maria Teresa Fernandez de la Vega à laquelle il a longuement rendu hommage, et son remplacement par le ministre de l'Intérieur Alfredo Perez Rubalcaba, qui conserve son portefeuille.

Il a également confirmé le départ de son ministre des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, et son remplacement par l'actuelle ministre de la Santé, Trinidad Jimenez.
 

Première publication : 20/10/2010

  • ESPAGNE

    Zapatero confronté à sa première grève générale contre la rigueur

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Madrid rend le marché du travail plus flexible

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)