Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail : menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

De Rugy élu président de l'Assemblée : une occasion manquée pour la parité

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "François de Rugy se fera respecter car il est respectable"

En savoir plus

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

EUROPE

José Luis Zapatero procède à un profond remaniement ministériel

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/10/2010

Confronté à la crise économique, malmené dans les sondages, le président du gouvernement espagnol a effectué ce mercredi un "important remaniement" de son équipe pour la deuxième fois depuis sa réélection en 2008.

AFP - Le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero a annoncé mercredi un "important remaniement" de son gouvernement malmené par la crise économique et en forte baisse dans les sondages.

"Le moment est venu de faire un important remaniement du gouvernement", a déclaré le chef de gouvernement socialiste devant la presse.

Cette nouvelle équipe permettra "avec un effort renouvelé" de "mener à bien les réformes économiques et sociales nécessaires pour la reprise économique", a-t-il ajouté.

M. Zapatero a notamment annoncé de départ du numéro deux de l'exécutif, la vice-présidente Maria Teresa Fernandez de la Vega à laquelle il a longuement rendu hommage, et son remplacement par le ministre de l'Intérieur Alfredo Perez Rubalcaba, qui conserve son portefeuille.

Il a également confirmé le départ de son ministre des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, et son remplacement par l'actuelle ministre de la Santé, Trinidad Jimenez.
 

Première publication : 20/10/2010

  • ESPAGNE

    Zapatero confronté à sa première grève générale contre la rigueur

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Madrid rend le marché du travail plus flexible

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)