Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Surpopulation, discrimination… Le système carcéral américain à l’heure de la réforme

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libreville retient son souffle dans l'attente des résultats de la présidentielle

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement (partie 2)

En savoir plus

EUROPE

José Luis Zapatero procède à un profond remaniement ministériel

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/10/2010

Confronté à la crise économique, malmené dans les sondages, le président du gouvernement espagnol a effectué ce mercredi un "important remaniement" de son équipe pour la deuxième fois depuis sa réélection en 2008.

AFP - Le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero a annoncé mercredi un "important remaniement" de son gouvernement malmené par la crise économique et en forte baisse dans les sondages.

"Le moment est venu de faire un important remaniement du gouvernement", a déclaré le chef de gouvernement socialiste devant la presse.

Cette nouvelle équipe permettra "avec un effort renouvelé" de "mener à bien les réformes économiques et sociales nécessaires pour la reprise économique", a-t-il ajouté.

M. Zapatero a notamment annoncé de départ du numéro deux de l'exécutif, la vice-présidente Maria Teresa Fernandez de la Vega à laquelle il a longuement rendu hommage, et son remplacement par le ministre de l'Intérieur Alfredo Perez Rubalcaba, qui conserve son portefeuille.

Il a également confirmé le départ de son ministre des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, et son remplacement par l'actuelle ministre de la Santé, Trinidad Jimenez.
 

Première publication : 20/10/2010

  • ESPAGNE

    Zapatero confronté à sa première grève générale contre la rigueur

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Madrid rend le marché du travail plus flexible

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)