Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le ministre américain de la Justice plaide la cause du prix Nobel de la paix

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2010

En visite à Pékin, le ministre américain de la Justice Eric Holder a évoqué le cas de Liu Xiaobo, dissident emprisonné depuis 2009 et prix Nobel de la paix 2010. Il a conclu que les États-Unis et la Chine ont un "désaccord fondamental" sur le sujet.

AFP - Les Etats-Unis et la Chine ont un "désaccord fondamental" sur le cas du dissident chinois emprisonné Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010, a déclaré jeudi à Pékin le ministre américain de la Justice Eric Holder.

M. Holder a dit avoir évoqué le cas de Liu Xiaobo lors de sa visite, après avoir précédemment déclaré mardi qu'il n'était "pas du tout certain" d'aborder la question du prix Nobel à Pékin.

"La question (de Liu Xiaobo) a été abordée. Il s'agit d'un sujet sur lequel les Etats-Unis et la Chine ont un désaccord fondamental", a déclaré M. Holder dans une conférence de presse.

"Le président Obama a pris une position claire sur la question. Nous pensons que la Chine devrait respecter les droits de l'Homme fondamentaux de tous ses citoyens, Liu y compris", a ajouté M. Holder.

Le ministre américain de la Justice s'exprimait lors de son deuxième jour de visite en Chine, au cours de laquelle il a rencontré plusieurs hauts responsables chinois, dont le ministre des Affaires étrangères Yang Jiechi et le ministre de la Sécurité publique Meng Jianzhu.

Le président américain Barack Obama avait salué l'attribution le 8 octobre du prix Nobel de la Paix à Liu Xiaobo et appelé Pékin à le libérer.

Cet opposant "a sacrifié sa liberté à ses convictions", avait souligné M. Obama dans un communiqué.

Liu Xiaobo, détenu dans le nord-est de la Chine, est le premier citoyen chinois à se voir décerner le Nobel de la paix, une récompense qui a ulcéré Pékin.

Agé de 54 ans, cet intellectuel purge une peine de 11 ans de prison après avoir été l'un des auteurs de la "Charte 08", un texte qui réclamait une Chine démocratique.

Première publication : 21/10/2010

  • SUR LES OBSERVATEURS

    "Ce prix Nobel de la paix pourrait aider à l’avènement de la démocratie en Chine"

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    La presse chinoise dénonce l'attribution du Nobel de la paix à Liu Xiaobo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)