Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Le ministre américain de la Justice plaide la cause du prix Nobel de la paix

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2010

En visite à Pékin, le ministre américain de la Justice Eric Holder a évoqué le cas de Liu Xiaobo, dissident emprisonné depuis 2009 et prix Nobel de la paix 2010. Il a conclu que les États-Unis et la Chine ont un "désaccord fondamental" sur le sujet.

AFP - Les Etats-Unis et la Chine ont un "désaccord fondamental" sur le cas du dissident chinois emprisonné Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010, a déclaré jeudi à Pékin le ministre américain de la Justice Eric Holder.

M. Holder a dit avoir évoqué le cas de Liu Xiaobo lors de sa visite, après avoir précédemment déclaré mardi qu'il n'était "pas du tout certain" d'aborder la question du prix Nobel à Pékin.

"La question (de Liu Xiaobo) a été abordée. Il s'agit d'un sujet sur lequel les Etats-Unis et la Chine ont un désaccord fondamental", a déclaré M. Holder dans une conférence de presse.

"Le président Obama a pris une position claire sur la question. Nous pensons que la Chine devrait respecter les droits de l'Homme fondamentaux de tous ses citoyens, Liu y compris", a ajouté M. Holder.

Le ministre américain de la Justice s'exprimait lors de son deuxième jour de visite en Chine, au cours de laquelle il a rencontré plusieurs hauts responsables chinois, dont le ministre des Affaires étrangères Yang Jiechi et le ministre de la Sécurité publique Meng Jianzhu.

Le président américain Barack Obama avait salué l'attribution le 8 octobre du prix Nobel de la Paix à Liu Xiaobo et appelé Pékin à le libérer.

Cet opposant "a sacrifié sa liberté à ses convictions", avait souligné M. Obama dans un communiqué.

Liu Xiaobo, détenu dans le nord-est de la Chine, est le premier citoyen chinois à se voir décerner le Nobel de la paix, une récompense qui a ulcéré Pékin.

Agé de 54 ans, cet intellectuel purge une peine de 11 ans de prison après avoir été l'un des auteurs de la "Charte 08", un texte qui réclamait une Chine démocratique.

Première publication : 21/10/2010

  • SUR LES OBSERVATEURS

    "Ce prix Nobel de la paix pourrait aider à l’avènement de la démocratie en Chine"

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    La presse chinoise dénonce l'attribution du Nobel de la paix à Liu Xiaobo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)