Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Corée du Sud : des questions encore

En savoir plus

TOUS POLITIQUES

Benoist Apparu, député-maire UMP de Châlons-en-Champagne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Libérés de l'enfer

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le ministre américain de la Justice plaide la cause du prix Nobel de la paix

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2010

En visite à Pékin, le ministre américain de la Justice Eric Holder a évoqué le cas de Liu Xiaobo, dissident emprisonné depuis 2009 et prix Nobel de la paix 2010. Il a conclu que les États-Unis et la Chine ont un "désaccord fondamental" sur le sujet.

AFP - Les Etats-Unis et la Chine ont un "désaccord fondamental" sur le cas du dissident chinois emprisonné Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010, a déclaré jeudi à Pékin le ministre américain de la Justice Eric Holder.

M. Holder a dit avoir évoqué le cas de Liu Xiaobo lors de sa visite, après avoir précédemment déclaré mardi qu'il n'était "pas du tout certain" d'aborder la question du prix Nobel à Pékin.

"La question (de Liu Xiaobo) a été abordée. Il s'agit d'un sujet sur lequel les Etats-Unis et la Chine ont un désaccord fondamental", a déclaré M. Holder dans une conférence de presse.

"Le président Obama a pris une position claire sur la question. Nous pensons que la Chine devrait respecter les droits de l'Homme fondamentaux de tous ses citoyens, Liu y compris", a ajouté M. Holder.

Le ministre américain de la Justice s'exprimait lors de son deuxième jour de visite en Chine, au cours de laquelle il a rencontré plusieurs hauts responsables chinois, dont le ministre des Affaires étrangères Yang Jiechi et le ministre de la Sécurité publique Meng Jianzhu.

Le président américain Barack Obama avait salué l'attribution le 8 octobre du prix Nobel de la Paix à Liu Xiaobo et appelé Pékin à le libérer.

Cet opposant "a sacrifié sa liberté à ses convictions", avait souligné M. Obama dans un communiqué.

Liu Xiaobo, détenu dans le nord-est de la Chine, est le premier citoyen chinois à se voir décerner le Nobel de la paix, une récompense qui a ulcéré Pékin.

Agé de 54 ans, cet intellectuel purge une peine de 11 ans de prison après avoir été l'un des auteurs de la "Charte 08", un texte qui réclamait une Chine démocratique.

Première publication : 21/10/2010

  • SUR LES OBSERVATEURS

    "Ce prix Nobel de la paix pourrait aider à l’avènement de la démocratie en Chine"

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    La presse chinoise dénonce l'attribution du Nobel de la paix à Liu Xiaobo

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)