Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens en quête d’un avenir meilleur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron, l'anti-Montebourg à Bercy

En savoir plus

SUR LE NET

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens en quête d’un avenir meilleur

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza après sept semaines de guerre entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • Transferts : Samuel Eto’o signe à Everton

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

  • Pictet, une importante banque suisse, publie ses premiers résultats depuis 209 ans

    En savoir plus

  • Aaron Sofer, un étudiant juif américain, porté disparu en Israël

    En savoir plus

  • Liga : Munir El Haddadi, la nouvelle perle du Barça

    En savoir plus

  • Mineurs, lieux publics... l'OMS prend position contre la e-cigarette

    En savoir plus

Culture

Ouverture de la 37e édition de la Fiac à Paris

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2010

La Foire internationale d'art contemporain (Fiac) se tient de jeudi à dimanche au Grand Palais à Paris. Cette 37e édition se montre sélective dans le but de "viser la qualité" selon Jennifer Flay, commissaire général de la Fiac depuis juin.

AFP - De qualité, avec des oeuvres souvent sobres : la Foire internationale d'art contemporain (Fiac), qui se tient de jeudi à dimanche à Paris, s'est montrée résolument sélective pour cette 37e édition en refusant le ticket d'entrée à de nombreuses galeries.

Alors que des foires d'art contemporain poussent comme des champignons un peu partout dans le monde notamment à l'Est, la Fiac, après la période sombre des années 1990, éveille à nouveau l'intérêt des galeries internationales et des collectionneurs étrangers.

La présence du marchand d'art américain Larry Gagosian, qui ouvre mercredi une galerie luxueuse près des Champs-Elysées, participe au "buzz" autour de cette nouvelle édition. Pour sa première participation à la Fiac en qualité d'exposant, au Grand Palais, Gagosian présente une dizaine d'oeuvres, de qualité muséale, autour de la femme: Pablo Picasso, Andy Warhol, Albert Giacometti, Richard Prince...

"Ils n'ont pas mis de cartels indiquant de qui sont les oeuvres, ça fait plus chic", chuchote un visiteur lors du vernissage de la Fiac mercredi.

"Gagosian est partout", relève une collectionneuse en énumérant les nombreuses galeries de ce marchand d'art, qui a commencé en vendant des lithographies à Los Angeles à la fin des années 1970.

La "personnalité la plus influente du monde de l'art 2010" (dixit le magazine britannique ArtReview) est présente en personne sur son stand. Cheveux argentés, chemise bleue, cravate rouge, il sourit peu. Et passe coup de fil sur coup de fil, sourcils froncés.

D'autres galeries de renommée internationale participent également pour la première fois à la Fiac comme Max Hetzler (Berlin), Regen Projects (Los Angeles) ou Victoria Miro (Londres).

Au total, les galeries étrangères représentent 62% des exposants de la Fiac, qui se déroule à la fois sous la nef du Grand Palais et dans la Cour carrée du Louvre, le jardin des Tuileries servant de lien entre les deux sites. Vingt-quatre pays sont représentés.

"Nous avons procédé à une sélection draconienne pour viser vraiment la qualité", souligne Jennifer Flay, commissaire général de la Fiac depuis juin, après en avoir assuré la direction artistique depuis 2004. "Sur 640 demandes, nous n'avons retenu que 195 galeries" d'art moderne et contemporain, dont 72 françaises, indique à l'AFP cette ancienne galeriste d'origine néo-zélandaise.

La foire parisienne est servie par son écrin, le Grand Palais et sa verrière majestueuse, retrouvés il y a cinq ans.

"Pendant des années, je n'avais pas beaucoup de considération pour la Fiac. Mais à présent, c'est devenu une grande foire", déclare à l'AFP Barbara Schiff, une collectionneuse de Miami, qui dit posséder les "grands noms" de l'art.

"Je me sens vraiment bien. La foire n'est pas trop grande", souligne en anglais une visiteuse.

"L'échelle de la foire paraît juste", commente pour l'AFP Didier Ottinger, directeur adjoint du Musée national d'Art moderne du Centre Pompidou, en relevant l'économie de la présentation et la qualité de la sélection.

"Cette année, on sent que les gens sont venus pour acheter. Certains collectionneurs m'ont dit qu'ils avaient déjà commencé et qu'ils n'avaient pas été très raisonnables", indique Mme Flay.

 

Première publication : 21/10/2010

COMMENTAIRE(S)