Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Amnesty dénonce les violences faites aux femmes en Égypte

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la loi anti-djihad de Cazeneuve

En savoir plus

FOCUS

L'essor d'un bouddhisme radical

En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Maintenant, fais tes prières" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

FRANCE

Le retour à la normale dans les stations-essence "prendra plusieurs jours"

©

Vidéo par Cyrielle ABEHSERA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/10/2010

François Fillon l'a annoncé vendredi midi à l'issue d'une réunion consacrée à la gestion de la crise. Aucun rationnement général de l'essence n'est prévu pour l'instant, a précisé le ministre de l'Énergie, Jean-Louis Borloo.

AFP - Un retour à la normale dans les stations "prendra encore plusieurs jours", a indiqué vendredi François Fillon à l'issue d'une réunion sur l'approvisionnement en carburant, mais aucun rationnement général n'est à l'ordre du jour, selon le ministre de l'Energie Jean-Louis Borloo.

A quelques heures des vacances de la Toussaint, "il est de l'intérêt de tous de fournir tous les efforts nécessaires à un retour à la normale, qui prendra encore plusieurs jours", a affirmé dans un communiqué le Premier ministre.

M. Fillon a évoqué "les difficultés rencontrées dans la remise en ordre du système de distribution, dans le contexte des grèves qui provoquent l'arrêt complet des raffineries et le blocage des terminaux pétroliers de Marseille et du Havre".

Outre M. Fillon et les principaux représentants de la production et de la distribution de carburants, le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux et celui de l'Energie Jean-Louis Borloo participaient à la réunion de Matignon, la deuxième cette semaine.

A l'approche des congés, le gouvernement avait promis un retour "progressif" à la normale. Mardi, François Fillon avait avancé un délai de "quatre à cinq jours".

Vendredi, il a souligné que "les représentants des pétroliers" mettaient "l'accent sur l'approvisionnement prioritaire des autoroutes, essentiel pour éviter une perturbation majeure des déplacements".

Les stations-service concernées "vont être traitées de façon prioritaire, ce qui va permettre aux Français de partir l'esprit tranquille", a expliqué à la presse le président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip), Jean-Louis Schilansky.

Dans son communiqué, le Premier ministre a par ailleurs souligné que des "quantités importantes de carburants" avaient "été importées pour pallier l'arrêt des raffineries".

"C'est tout le système européen que nous mobilisons pour approvisionner le marché français", a également avancé M. Schilansky, notant qu'un point avait été fait avec François Fillon sur les ports "débloqués et qui permettent d'augmenter les importations" nécessaires.

"Il faut débloquer autant qu'on le peut les dépôts (...). C'est ce qui a été fait la nuit dernière à Grandpuits (Seine-et-Marne) et ça c'est une mesure extrêmement importante" parce qu'à partir de ce centre "on peut approvisionner la région parisienne", a encore déclaré M. Schilansky.

Egalement interrogé au terme de la réunion, Jean-Louis Borloo a exclu "pour l'instant" une mesure de rationnement général de l'essence et répété qu'il demandait une "mutualisation" des réseaux de distribution.

"Il y a quelques départements particulièrement touchés; là on a demandé qu'on mette le paquet sur la Seine-Maritime, la Loire-Atlantique et la Seine-et-Marne", a-t-il expliqué sur i-TELE.

"Deux" de ces départements sont soumis à un rationnement, a-t-il indiqué sans autre précision.

Faudra-t-il rationner l'essence partout? "Non, je ne pense pas (...). Pour l'instant, franchement, c'est pas prévu", a-t-il répondu. Ce point n'a "absolument pas été abordé durant la réunion"", a dit le président de l'Ufip.

En matinée, M. Borloo avait affirmé qu'entre "20 et 21%" des 12.300 stations-service de France étaient encore à sec, évoquant une "lente amélioration".

Première publication : 22/10/2010

  • FRANCE

    La pénurie de carburants persiste malgré les instructions de Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE - RETRAITES

    Les Français redoutent la pénurie et se pressent aux pompes à essence

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)