Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FRANCE

Les squatteurs de la place des Vosges, à Paris, expulsés par la police

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/10/2010

Sur ordre de Cour d'appel de Paris, la police a expulsé, samedi matin, le collectif "Jeudi Noir" qui occupait depuis un an un somptueux hôtel particulier de la place des Vosges afin de dénoncer les difficultés de logement dans la capitale.

AFP - La police procédait tôt samedi matin à l'expulsion des squatteurs de la place des Vosges à Paris, dont la cour d'appel avait ordonné vendredi l'expulsion sans délai, a déclaré à l'AFP une porte-parole du collectif Jeudi Noir.

La police est arrivée vers 07H00 et a "défoncé la porte d'entrée", a assuré la porte-parole, Margaux Leduc.

La préfecture de police de Paris n'était pas joignable dans l'immédiat pour un commentaire.

"Pour l'instant, on est toujours chez nous. Mais il y a des messieurs en bleu autour de moi, c'est assez bizarre. (...) Il y a 15 CRS dans mon escalier, un dans ma chambre", a ajouté la porte-parole.

Elle a indiqué sa volonté de rester dans le bâtiment "tant que c'est possible", en faisant intervenir l'avocat du collectif afin de faire jouer tous les recours légaux.

La cour d'appel de Paris avait ordonné vendredi l'expulsion sans délai des squatteurs membres du collectif Jeudi Noir qui occupent depuis un an un somptueux hôtel particulier de la place des Vosges à Paris (IVe arrondissement), expulsion assortie du versement d'indemnités d'environ 80.000 euros.

Une trentaine de squatteurs avaient envahi en octobre 2009 cet hôtel particulier d'environ 1.500 mètres carrés inoccupé depuis 1966, un vrai "scandale alors que la capitale manque cruellement de logements", dénonce Jeudi Noir.

Mais la propriétaire des murs, Béatrice Cottin, 88 ans, ne l'a pas entendu ainsi. Elle a attaqué les squatteurs en justice pour obtenir leur expulsion.

Première publication : 23/10/2010

  • FRANCE

    La justice confirme l'expulsion des squatteurs de la place des Vosges

    En savoir plus

  • FRANCE

    Étudiants au Havre, ils vont habiter dans des conteneurs

    En savoir plus

  • FRANCE

    La vidéo d’une évacuation musclée fait polémique sur le Web

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)