Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Les questions économiques au cœur de la visite de Geithner en Chine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/10/2010

Le secrétaire américain au Trésor est arrivé en Chine où les "questions économiques bilatérales" seront au cœur des entretiens. Washington estiment que Pékin maintient sa monnaie, le Yuan, sous-évaluée pour maintenir un haut niveau d'exportations.

AFP - Le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, est arrivé en Chine dimanche où il s'est entretenu avec le vice-Premier ministre Wang Qishan "de questions économiques bilatérales" – allusion à la valeur de yuan – que Washington juge sous-évaluée.

M. Geithner, qui a été accueilli par M. Wang à l'aéroport de Qingdao, ville de la côte est, a eu tout de suite après un déjeuner de travail avec les responsables chinois, a indiqué un porte-parole du ministre américain, Steven Adamske.

Les discussions ont porté sur "des questions économiques bilatérales" et sur "beaucoup d'autres choses", a ajouté le porte-parole.

Au cours des discussions, la question controversée de la valeur de la monnaie chinoise a vraisemblablement été abordée: Washington estime que les dirigeants chinois la maintiennent largement sous-évaluée pour maintenir un haut niveau d'exportations.

Timothy Geithner venait de participer à la réunion des ministres des Finances des pays du G-20 qui s'est tenue à Gyeongju, en Corée du Sud.

A l'issue de la réunion du G20, pays riches et émergents ont convenu de limiter les déséquilibres de leurs comptes courants et de s'abstenir d'intervenir pour dévaluer leurs devises, pour soutenir la croissance mondiale.

Les pays émergents doivent laisser leurs devises s'apprécier et renforcer leur demande intérieure, avait déclaré M. Geithner, à l'issue du G20.

Une "appréciation graduelle" des devises des principaux pays à fort excédent commercial est nécessaire, avait-il dit. Sans citer nommément la Chine, il avait estimé que ces économies devaient s'éloigner "d'une dépendance aux exportations et renforcer leur demande intérieure".

Première publication : 24/10/2010

  • COMMERCE

    L'offensive américaine contre le yuan irrite Pékin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)