Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le succès des meubles en open source

En savoir plus

SUR LE NET

La France tente de contrer la propagande djihadiste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

Amériques

À New York, les candidats républicains distribuent les coups bas, et dévissent dans les sondages

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/11/2010

L’enjeu : Le poste de gouverneur de l’État de New York

Les candidats :
Andrew Cuomo (démocrate) contre Carl Paladino (républican)

À gauche, le candidat démocrate Andrew Cuomo. À droite, le républicain Carl Paladino.

L’intrigue : Coups bas, dénonciations, insultes… La campagne pour le poste de gouverneur de l’État de New York a pris une tournure violente. Et, pour le moment, c’est le républicain Carl Paladino qui s’est montré le plus virulent. Mais cet homme d’affaires, soutenu par le mouvement ultra-conservateur Tea Party, a commis de graves erreurs qui pourraient bien mettre en péril ses ambitions.

Ainsi, lorsque la presse a révélé qu’il avait une fille illégitime, Paladino, plutôt que de reconnaître la situation, a préféré riposter en attaquant vivement son adversaire démocrate Andrew Cuomo, l’accusant d’être un mari infidèle.

Peu après, Paladino s’est fendu de quelques remarques d’un goût douteux sur les homosexuels alors qu’il rencontrait les personnalités juives de New York. Face à l’ampleur de la polémique, il a dans un premier temps tenté de justifier ses positions avant de rétropédaler et de s’excuser.

Andrew Cuomo ne s’est pas fait prier pour profiter de la situation. Le démocrate n’a en effet pas cessé de railler la campagne hasardeuse de Paladino tout en profitant de la nouvelle réputation de son adversaire pour se construire, en miroir, une image de serviteur dévoué à son État (il est par ailleurs en charge de la Justice de l’État de New York). Dernièrement, il a gagné le précieux soutien du New York Times.

Le pronostic : Dans ce contexte, la partie semble jouée d’avance. Selon les sondages, Cuomo devance son adversaire de plus de 20 points.

Vainqueur : Andrew Cuomo

(Photos tirées des profils Facebook des deux candidats)
 

Première publication : 24/10/2010

COMMENTAIRE(S)