Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Valls : opération séduction

En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

  • Obama à Poutine : les insurgés de l’est de l’Ukraine doivent poser les armes

    En savoir plus

  • Michel Foucher : "Dans l'Est, les gens se sentent ukrainiens"

    En savoir plus

  • La France place l'économie au cœur de sa diplomatie

    En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy bat son record d'impopularité depuis son arrivée à l'Élysée

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/10/2010

En passant sous la barre des 30 % de personnes interrogées se déclarant satisfaites dans le baromètre mensuel Ifop-JDD, le chef de l'État français atteint son plus bas niveau de popularité depuis son élection, en mai 2007.

AFP - Les cotes de popularité de Nicolas Sarkozy et de François Fillon ont perdu respectivement 3 et 2 points en octobre et sont passées à respectivement 29% et 47% d'opinions favorables, le premier descendant sous les 30% pour la première fois depuis mai 2007, selon le baromètre mensuel Ifop-JDD.

Dans le détail, 29% des personnes interrogées se déclarent satisfaites de Nicolas Sarkozy (24% plutôt satisfaites et 5% très satisfaites), contre 32% en septembre selon cette étude à paraître dans l'édition de dimanche. Le niveau de mécontents passe à 70% (contre 67% en septembre), avec 38% (+5) de "très mécontents" et 32% (-2) de "plutôt mécontents". 1% (+1) ne se prononce pas.

Si la cote de popularité du chef de l'Etat est stable parmi les sympathisants UMP (79%) elle baisse partout ailleurs: chez les sympathisants du Parti communiste (6%, -17 points), du Front national (29%, -1 point), du MoDem (18%, -5 points), des Verts (13%, -9 points) et du PS (6%, -1 point).

La cote de popularité du Premier ministre, toujours très supérieure à celle du chef de l'Etat, passe à 47% contre 49% en septembre, avec 38% (-1) de "plutôt satisfaits" et 9% (-1) de "très satisfaits". Le total des personnes mécontentes augmente de trois points à 51% (32%, comme en septembre, sont "plutôt mécontentes", et 19%, en hausse de 3 points, sont "très mécontentes"). 2% des personnes interrogées ne se prononcent pas, contre 3% en août.

Sondage réalisé par téléphone du 14 au 22 octobre auprès d'un échantillon de 1.828 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Première publication : 24/10/2010

  • FRANCE

    Le Sénat adopte la réforme des retraites

    En savoir plus

  • FRANCE

    Près de sept Français sur dix jugent inefficace la politique de sécurité de Sarkozy

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    "Nicolas Sarkozy désacralise lui-même la fonction présidentielle"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)