Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

FRANCE

La grève du ramassage des poubelles menace-t-elle Paris ?

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/10/2010

Une grève des éboueurs parisiens perturbe légèrement le ramassage des poubelles dans la capitale. Mais la situation reste sous contrôle, selon la mairie de Paris. Cette dernière exclut d'ailleurs un scénario "à la marseillaise" (photo).

Dans la cité phocéenne, où plus de 8 000 tonnes de déchets s'amoncellent sur les trottoirs, les salariés du ramassage des ordures ont entamé lundi leur 15e jour de grève, en marge du mouvement social contre la réforme des retraites. Douze des seize secteurs de la ville sont touchés. Un scénario "à la marseillaise" est-il envisageable à Paris, où, depuis quelques jours, outre la pénurie de carburant, les Parisiens ont pu constater une perturbation dans le ramassage des poubelles dans certains quartiers ? "C’est non seulement à éviter, mais il est même exclu de voir s’amonceler des déchets dans les rues de la capitale, ne serait-ce que pour des motifs évidents de salubrité publique", affirmait un porte-parole de la mairie de Paris, ce matin à France24.com

Blocages à Ivry

Selon ce dernier, près de 12 % des éboueurs étaient en grève ce matin contre 15 % selon la CGT du Nettoiement (qui est majoritaire dans la capitale). Par ailleurs, des grévistes paralysent depuis le 19 octobre le centre de traitement des déchets d’Ivry (Val-de-Marne), le plus important d’Europe, obligeant les bennes à décharger leurs déchets dans d’autres secteurs - dont Issy-les-Moulineaux. Deux garages de camions-poubelles sont également bloqués à Ivry par des grévistes.  

"Personne ne veut voir le scénario marseillais arriver à Paris. Qui peut sincèrement penser que les grévistes de la ville de Marseille soient ravis de poursuivre la grève et de voir les déchets s’amonceler ?", s’indigne Régis Vieceli, secrétaire général de la CGT du Nettoiement. Le mouvement  de grève sera reconduit demain. "Nous avons une double revendication. D’une part, nous suivons le mouvement national contre la réforme des retraites et, d’autre part,  nous sommes mobilisés pour défendre nos salaires et nos emplois", explique Régis Vieceli. Ce dernier demande à être reçu par le maire de Paris, Bertrand Delanoë. "S’il nous reçoit, nous sommes prêts à débloquer les sites pour se concentrer sur la réforme des retraites", conclut le responsable syndical.

Priorité aux ordures ménagères

Sur le terrain, la mairie de Paris tente de s’adapter. "Notre priorité est de procéder au ramassage par des agents non grévistes ou qui ne sont pas affectés aux ordures ménagères, au détriment des opérations de balayagen s’il le faut", indique un porte-parole, qui souligne qu’il n’y avait "aucune poubelle résiduelle à Paris" ce matin. Dans la capitale, l’organisation de la collecte des déchets relève de la Direction de la propreté et de l'eau de la mairie. Pour rappel, les services municipaux assurent la collecte dans les 2e, 5e, 6e, 8e, 9e, 12e, 14e, 16e, 17e et 20e arrondissements. Quant à la collecte dans les autres arrondissements, elle est réalisée par des entreprises privées.

Première publication : 25/10/2010

  • FRANCE

    Grève nationale dans les transports : le guide pratique du jeudi 28 octobre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)