Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Amériques

À Guantanamo, reprise du procès d'Omar Khadr, qui plaide coupable

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/10/2010

Dernier Occidental détenu à Guantanamo, le Canadien Omar Khadr a plaidé coupable des cinq chefs d'accusation de terrorisme retenus contre lui lors de la reprise de son procès pour crimes de guerre devant un tribunal militaire d'exception américain.

AFP - Le jeune Canadien Omar Khadr, accusé de crimes de guerre devant un tribunal militaire d'exception sur la base navale américaine de Guantanamo à Cuba, a choisi lundi de plaider coupable de toutes les accusations portées contre lui.

Le procès d'Omar Khadr, 24 ans, dernier Occidental détenu à Guantanamo, a repris lundi matin. A la question du juge militaire, le Colonel Patrick Parrish, de savoir s'il plaidait coupable, Omar Khadr a répondu : "oui".

Il avait été arrêté au cours d'une bataille en Afghanistan en 2002, alors qu'il était âgé de 15 ans, et accusé d'avoir lancé une grenade et tué un soldat américain.

Le jeune Canadien est accusé par les Etats-Unis de "crimes de guerre", dont meurtre, complot, soutien matériel au terrorisme et espionnage. Il encourait une peine maximum de prison à vie s'il plaidait innocent.

Son procès, qui a débuté en août, avait été interrompu après un malaise de son avocat et repoussé à nouveau d'une semaine au 25 octobre pour permettre des négociations sur un accord de plaider coupable qui ont abouti à la dernière minute.
 

Première publication : 25/10/2010

  • GUANTANAMO

    Interruption du procès d'Omar Khadr après l'évanouissement de son avocat

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le procès du détenu de Guantanamo Omar Khadr débute ce mardi

    En savoir plus

  • GUANTANAMO

    Le Canadien Omar Khadr annonce qu'il va boycotter son procès

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)