Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

FRANCE

Malgré la réouverture des dépôts pétroliers, la pénurie de carburant perdure

©

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 26/10/2010

Les pénuries de carburant persistent malgré le déblocage de la plupart des dépôts annoncé par l'Union française des industries pétrolières. Jean-Louis Borloo, le ministre de l'Énergie, espère un retour à la normale mardi.

Tous les dépôts pétroliers du territoire français sont débloqués ce lundi après-midi, selon Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip). Fort de cette nouvelle, le ministre de l'Énergie, Jean-Louis Borloo, espère un retour à la normale dans 80 % des stations-service mardi.

"On peut se fixer comme objectif que les quatre cinquièmes des stations-service françaises soient en état de fonctionner demain, ce qui n'empêchera pas des désagréments ponctuels", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, lundi soir.

Malgré cette annonce, les difficultés persistent toutefois. Lundi, une station-service sur trois rencontrait des problèmes d'approvisionnement, principalement dans l'ouest et la région parisienne, après un dimanche où elles n'ont pas été livrées et où les automobilistes se sont rués sur les pompes. Environ un tiers des 12 300 stations-service du pays sont à sec ou en manque d'au moins un carburant, selon l'Union des importateurs indépendants pétroliers (UIP).

Les sept départements en pénurie d'essence

"Comme il n'y a pas eu de réapprovisionnement des stations-service dimanche, et que le retour de week-end, notamment sur les stations d'autoroutes, a été intense, nous nous retrouvons ce matin avec une situation un peu tendue", a déclaré à l'AFP Alexandre de Benoist, délégué de l'Union des importateurs indépendants pétroliers (4 800 stations sur 12 300).

Les raffineries votent la reprise du travail

Mais la situation devrait peu à peu retourner à la normale. La fin de la grève a été votée ce lundi dans les deux raffineries françaises du groupe Esso situées à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et Gravenchon (Seine-Maritime), a-t-on appris auprès de la direction du pétrolier. Plus tôt dans la journée, le dépôt de Saint-Pierre-des-Corps avait été débloqué par les forces de l'ordre et les salariés de la raffinerie de Reichstett (Bas-Rhin) ont également voté la levée du blocage des expéditions de leur site entamé le 15 octobre.

"La fin de la grève a été votée à Fos-sur-Mer ce week-end, et à Port-Jérôme Gravenchon aujourd'hui (lundi)", a indiqué une porte-parole de la direction d'Esso, en précisant que le groupe était toutefois "en attente de brut" pour pouvoir reprendre la production.

Dans les raffineries Total (La Mède, Feyzin, Grandpuits, Gonfreville, Donges et Dunkerque), la grève a été reconduite, a indiqué lundi un responsable de la CFDT, Jean-Michel Maton. Idem du côté de la raffinerie de Petit-Couronne (Seine-Maritime), où "un référendum va être organisé pour consulter l'ensemble des salariés d'ici là", a indiqué à l'AFP Yvon Scornet, délégué CGT.

Le gouvernement appelle, lui, à cesser la grève maintenant que le Parlement a trouvé un accord sur le texte de la réforme des retraites.

Première publication : 25/10/2010

  • FRANCE

    "Une station-service sur quatre" toujours à court de carburant

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les pénuries de carburant pèsent sur les départs en vacances

    En savoir plus

  • FRANCE

    La pénurie de carburants persiste malgré les instructions de Sarkozy

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)