Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • Le vol AH 5017 aurait disparu au-dessus du Nord-Mali avec de nombreux Français à bord

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

FRANCE

"Si on m'abuse, c'est que je me laisse abuser", déclare Liliane Bettencourt

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/10/2010

Dans un entretien sur l'antenne d'Europe 1, la milliardaire, qui vient de fêter ses 88 ans, se dit "prête à la bagarre" avec sa fille contre qui elle a porté plainte la semaine passée. Elle a également nié tout financement politique occulte.

AFP - "Si on m'abuse, c'est que je me laisse abuser", a déclaré lundi sur Europe 1 la milliardaire Liliane Bettencourt, objet d'une demande de mise sous tutelle par sa fille Françoise Meyers-Bettencourt, qui a également déposé plainte pour "abus de faiblesse" envers sa mère.

"Si on m'abuse, c'est que je me laisse abuser, tant mieux pour moi. Qu'on me laisse vivre !", a lancé l'héritière de L'Oréal dans un entretien dont des extraits avaient été diffusés vendredi 22 octobre, où elle expliquait être "prête à la bagarre" avec sa fille.

Liliane Bettencourt a par ailleurs nié tout financement politique occulte. Interrogée sur d'éventuels dons d'argent, notamment au président Nicolas Sarkozy, elle a rétorqué : "Non, bien sûr que non, je ne distribue pas de l'argent comme ça."

Alors qu'elle vient de fêter ses 88 ans, Liliane Bettencourt a émis un voeu pour l'année à venir : "pouvoir faire face" et être "physiquement en état où je peux faire face".

"Qu'est-ce qu'elle a ma santé ? Je mange, je ne bois pas trop de vin parce que je fatigue. J'aime beaucoup les petits-déjeuners un peu copieux avec mes chiens", a-t-elle poursuivi, après être revenue sur sa relation avec le photographe François-Marie Banier, renvoyé en correctionnelle pour "abus de faiblesse" suite à la plainte de Mme Meyers-Bettencourt.

"Si je pense que j'ai trop donné, je ris. Je me dis, c'est une bonne blague que la vie m'a faite et que je lui ai faite. Maintenant, je ris parce que je trouve qu'il (François-Marie Banier, NDLR) est très fort. Il sait manoeuvrer", a déclaré Liliane Bettencourt, qui explique ne pas être allée "au bout de la manoeuvre".

François-Marie Banier est "un artiste qu'on a payé", mais "pas plus que d'autres qui se taisent", a-t-elle affirmé.

Elle a également évoqué ses relations avec sa fille contre qui elle a porté plainte la semaine passée pour "violences morales" : "Pour l'instant avec ma fille, ce n'est pas du tout en paix. Mais attention, les couteaux ne sont pas tirés".

Première publication : 25/10/2010

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    La juge Prévost-Desprez, en charge du dossier Banier, désavouée

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Le parquet ordonne des investigations pour "violation du secret de l'enquête"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Liliane Bettencourt porte plainte contre sa fille pour "violences morales"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)