Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Journée mondiale des migrants, des politiques en Europe de plus en plus hostiles

En savoir plus

LE DÉBAT

Journée mondiale des migrants, des politiques en Europe de plus en plus hostiles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Samy Gemayel : "Au Liban, le Hezbollah dicte au gouvernement sa politique étrangère"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Lulendo, maître des rythmes de la forêt

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Allemagne : l'apprentissage de la langue, clé de l'intégration

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Panne et pagaille à l'aéroport d'Atlanta

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les sommets de la honte"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Guy Verhofstadt : "L'avenir de nos régions ne se trouve pas dans le séparatisme"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dimitris Avramopoulos : "L'Union européenne fait son devoir moral et légal"

En savoir plus

FRANCE

La distribution de carburant revient progressivement à la normale

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/10/2010

Après le déblocage de plusieurs dépôts et de cinq raffineries sur douze, Brice Hortefeux s'est félicité d'un retour progressif à la normale concernant la distribution de carburant. Néanmoins, 25% des stations étaient toujours à sec hier soir.

REUTERS - Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux s'est félicité mardi d'un retour à la normale progressif sur le front de la distribution des carburants en France.
 
Le ministre, qui s'exprimait dans l'enceinte du centre de crise inter-ministériel installé depuis huit jours dans son ministère pour faire le point de la situation, a indiqué que les
dépôts de carburant étaient débloqués et que les grévistes de cinq des douze raffineries françaises avaient décidé de reprendre le travail.
 
"Il y a donc des stocks qui sont importants, dont le défi est aujourd'hui l'acheminement afin d'approvisionner les stations-service", a-t-il dit.
 
"Cela signifie que le retour à la normale s'effectue de manière progressive et régulière. Cela prendra du temps mais cela progresse", a ajouté Brice Hortefeux.
 


Il n'a donné aucun chiffre sur les stations-service encore touchées par les pénuries. Les dernières statistiques disponibles, qui remontent à lundi en fin de journée, faisaient
état de 25% de stations-service à sec sur les 12.300 du parc français, les régions Ile-de-France et Ouest étant les plus touchées avec respectivement 56% et 39%.

Le ministre de l'Environnement Jean-Louis Borloo a dit lundi espérer que cette proportion retombe à 20% ce mardi. Interrogé sur cet objectif, Brice Hortefeux a répondu que sa priorité était que "le maximum" de stations-service soient opérationnelles.
 
Il a averti d'autre part que le gouvernement était prêt procéder à de nouvelles réquisitions dans les raffineries en grève si nécessaires.
 
"Dans la quasi-totalité des cas, le tribunal administratif nous a donné raison. Donc nous n'hésiterons pas à procéder de nouveau de cette manière qui permet à la fois de concilier le droit de grève et la liberté de travailler".

Les sept départements en pénurie d'essence

Première publication : 26/10/2010

  • FRANCE

    "Une station-service sur quatre" toujours à court de carburant

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les pénuries de carburant pèsent sur les départs en vacances

    En savoir plus

  • FRANCE

    La pénurie de carburants persiste malgré les instructions de Sarkozy

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)