Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, Ukraine, UE... le cap diplomatique de François Hollande

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

SUR LE NET

"L'Ice Bucket Challenge" détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au " Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Honduras : ces enfants qui fuient leur pays au péril de leurs vies

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Garrigues, historien et spécialiste d'histoire politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Birdman" en ouverture de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

À Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • Syrie : 43 casques bleus capturés par un groupe armé dans le Golan

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG hérite de Barcelone, Monaco de Benfica

    En savoir plus

  • En images : des millions de criquets envahissent Antananarivo

    En savoir plus

  • Des pirates russes “patriotes” à l’assaut de banques américaines ?

    En savoir plus

  • Netflix prépare "Marseille", un "House of Cards" aux accents provençaux

    En savoir plus

  • Cristiano Ronaldo, sacré meilleur joueur européen de l'année

    En savoir plus

  • L’OMS s’attend à plus de 20 000 cas d'Ebola en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Brad Pitt et Angelina Jolie se sont mariés dans leur château en France

    En savoir plus

  • Vidéo : à Paris, les coiffeuses sans-papiers de Château d'eau se rebellent

    En savoir plus

  • Israël-Palestine, Libye, Russie... Ce que préconise François Hollande

    En savoir plus

  • La Française Clarisse Agbegnenou championne du monde de judo

    En savoir plus

  • Kiev assure que des troupes russes sont entrées sur son territoire

    En savoir plus

Moyen-orient

L'ancien vice-Premier ministre irakien Tarek Aziz condamné à mort

Vidéo par Mounia Ben Aïssa

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 26/10/2010

La Haute Cour pénale irakienne a condamné à mort l'ancien vice-Premier ministre de Saddam Hussein, Tarek Aziz, pour son rôle dans l'élimination des partis islamiques. Son fils Ziad Aziz estime que cette sentence est "une vengeance".

La Cour suprême irakienne a condamné mardi Tarek Aziz, ancien bras droit de Saddam Hussein, à la peine de mort pour avoir participé à la persécution de partis islamiques, annonce la justice.
 
Il s'agit de la première condamnation à la peine capitale de Tarek Aziz, ancien vice-Premier ministre de Saddam Hussein, qui a été le visage du régime irakien en tant que chef de la diplomatie après l'invasion du Koweït, en 1990.
 
Il purge déjà une peine de quinze années de prison pour son implication dans le meurtre de commerçants en 1992 et une autre de sept ans pour la déportation forcée de Kurdes dans le nord de l'Irak.

Une condamnation "qui prouve la crédibilité de Wikileaks"

Son fils Ziad Aziz a affirmé à l'AFP que cette condamnation à mort constitue une "vengeance" qui prouve "la crédibilité des informations de WikiLeaks".
  
"La condamnation à mort de mon père est une opération de vengeance contre tout ce qui a trait au passé en Irak et prouve la crédibilité des

L'analyse de Lucas Menget

informations publiées par le site WikiLeaks", ont déclaré Ziad Aziz, qui réside en Jordanie, ainsi que les autres membres de la famille directe de l'ancien vice-Premier ministre irakien.

"Comme le démontre WikiLeaks dans les documents publiés, il s'agit d'opérations de vengeance et d'élimination de toute personne ayant eu des liens avec le passé", a ajouté Ziad Aziz en référence au régime de Saddam Hussein. Ziad Aziz, qui a entendu la nouvelle à travers les médias, s'est dit "sidéré".

Une "honte" selon son fils

"Mon père n'a jamais rien eu à voir avec les partis religieux. Ce verdict est une honte", a-t-il dit. "Mon père a été lui même victime d'un parti religieux, Al-Daawa", actuellement dirigé par le Premier ministre sortant Nouri al-Maliki.
   
Ziad Aziz faisait référence à une attaque à la grenade contre Tarek Aziz dans une université à Bagdad en avril 1980, où il avait prononcé un discours. Il avait été blessé. "Quand ont-ils eu le temps d'étudier le verdict ? Ils n'ont pas écouté les avocats de la Défense de mon père ? De quelle justice parle-t-on ?", a-t-il encore dit.

Première publication : 26/10/2010

  • IRAK

    Les forces américaines remettent Tarek Aziz aux autorités irakiennes

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La pression s'accentue sur Washington après les révélations de Wikileaks

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)