Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

Economie

Apple irrite une société chinoise

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 27/10/2010

Alors que le géant américain annonce, mercredi, le lancement d’un site de vente en ligne en Chine, une entreprise locale accuse Apple de violer ses droits en utilisant le nom iPad qu’elle aurait déposé depuis 2000.

C’est un peu l’histoire de l’arroseur arrosé. Alors que ce sont habituellement des entreprises chinoises qui sont épinglées pour avoir enfreint des droits d’auteur notamment dans les affaires de contrefaçon, cette fois-ci c’est l’inverse. Proview Technology Co. Ltd., dont le siège se trouve dans la ville méridionale de Shenzhen, accuse Apple de violer le brevet déposé depuis 2000 sur le nom iPad. Cette société demande au géant californien d’arrêter d’exploiter tout produit sous ce nom en Chine qui détient son propre catalogue de brevets nationaux…

Apple a déjà eu maille à partir avec cette entreprise chinoise. Selon Proview Technology Co., les deux groupes ont échoué à trouver un accord sur le transfert des droits d’utilisation du mot iPad en Chine. En mai, Apple avait demandé à la justice chinoise d’empêcher cette société d’utiliser ce fameux nom pour un de leur produit. Proview Technology ne compte donc pas se laisser faire. Yang Rongshan, le président de Proview International, estime qu’Apple tente de passer en force en Chine et juge le groupe "arrogant". Il n’exclut pas de faire appel aux autorités afin qu’ils saisissent tous les iPad qu’Apple a mis en vente.

App Store chinois

Une mauvaise publicité dont se serait bien passée Apple. Le groupe commercialise sa tablette numérique depuis un mois en Chine, et depuis ne ménage pas ses efforts pour promouvoir la marque sur cet immense marché de près 1,5 milliard d’habitants.

Apple a, en effet, annoncé mercredi qu’il ouvrait une boutique en ligne spécialement conçue pour le marché chinois. L’inventeur des iPhone, iPod et autres Mac a ajouté qu’il était en train de développer un App Store spécifique pour les Chinois. L’objectif pour le roi des gadgets technologiques est clair : augmenter sa part de marché dans le commerce en ligne qui explose actuellement en Chine. Apple ne détient pour l’instant qu’un petit pourcentage de ce marché de plusieurs dizaine de milliards de dollars par an, selon l’institut américain de recherche IDC.
 

Première publication : 27/10/2010

  • ART CONTEMPORAIN

    David Hockney expose ses "fleurs fraîches" numériques à Paris

    En savoir plus

  • CHINE

    Le groupe taïwanais Foxconn augmente les salaires de ses employés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)