Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Amériques

Un homme arrêté pour des projets d'attentats à Washington

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/10/2010

Un homme qui pensait aider Al-Qaïda à préparer des attentats sur le sol américain a été arrêté à Washington. Le suspect originaire de Virginie n'avait, à ce jour, jamais constitué une menace pour les États-Unis.

AFP - Un Américano-Pakistanais a été arrêté mercredi aux Etats-Unis pour des projets d'attentats dans le métro de Washington, qu'il comptait perpétrer avec des personnes qu'il croyait liées à Al-Qaïda, ont indiqué des responsables du ministère de la Justice.

Selon le ministère, Farooque Ahmed, 34 ans, résidait en Virginie, dans la banlieue proche de Washington. Depuis le mois d'avril, il aurait fait du repérage et pris des photos dans les stations de métro de la capitale américaine en vue d'y perpétrer des attentats simultanés.

"Farooque Ahmed est accusé d'avoir préparé des attentats à la bombe dans notre réseau de transport public avec des personnes dont il pensait qu'elles étaient des terroristes. Mais les efforts conjoints de la police et des services de renseignement ont permis de déjouer ses plans", a expliqué David Kris, chargé de la sécurité nationale au ministère de la Justice.

Le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs a assuré lors d'un point de presse qu'"à aucun moment la population n'a été en danger".

Tant le ministère de la Justice que la police fédérale et les responsables de la sécurité nationale avaient "maîtrisé l'affaire depuis le début" et le président Barack Obama en avait été mis au courant avant l'arrestation, a ajouté M. Gibbs.

Ahmed, citoyen américain né au Pakistan, doit être présenté à un juge de Virginie mercredi.

Il devra notamment répondre de tentative de soutien matériel à une organisation terroriste, recueil d'informations en vue d'aider à préparer des attentats, et de tentative de soutien à l'exécution d'attentats.

S'il est reconnu coupable, il pourrait être condamné à une peine allant jusqu'à 50 ans de prison.

"Il est effrayant de penser qu'un homme d'Ashburn (ville de la banlieue ouest de Washington, ndlr) soit accusé de faire des repérages dans des stations de métro dans le but de tuer un maximum de passagers en perpétrant des attentats simultanés", a dit le procureur fédéral Neil MacBride.
 

Première publication : 27/10/2010

  • SÉCURITÉ

    Washington alerte les Américains en Europe sur les risques d'attentats

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Ben Laden s'en prend à la France dans un enregistrement audio

    En savoir plus

  • AL-QAÏDA

    Ben Laden menace les Américains en cas d'exécution du cerveau présumé du 11-Septembre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)