Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

FRANCE

Nouvelle journée d’action au lendemain de l’adoption de la réforme des retraites

Vidéo par Stéphanie DE SILGUY

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/10/2010

Les syndicats ne désarment pas malgré l’adoption de la réforme des retraites par le Parlement, mercredi. Ils appellent à une nouvelle journée d’action dans toute la France pour demander à Nicolas Sarkozy de ne pas promulguer la loi.

L’intersyndicale appelle à une nouvelle journée de grève et de manifestations jeudi pour protester contre la réforme des retraites. Le projet de loi relevant de 60 à 62 ans l'âge légal de départ à la retraite, et de 65 à 67 ans l'âge pour une retraite à taux plein a pourtant été définitivement adopté mercredi par le Parlement.

Pour jeudi, des préavis de grève ont été déposés dans 29 réseaux de transports urbains, un chiffre en baisse par rapport aux six précédentes journées de mobilisation depuis la rentrée.

Le gouvernement et les syndicats vont étudier avec soin les chiffres de la participation au mouvement, qui semble s'essouffler depuis quelques jours. Les étudiants ont eu des difficultés à mobiliser mardi, et plusieurs raffineries ont voté la reprise du travail au cours de la semaine.

Si le bras de fer devrait se poursuivre aujourd’hui dans la rue, la bataille législative touche elle à sa fin. Maintenant que le Sénat et l’Assemblée nationale ont voté le texte, la réforme est en effet adoptée.

Nicolas Sarkozy devrait prochainement promulguer la loi, malgré l’appel de la première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, qui a demandé mercredi au chef de l'État d’y renoncer pour ne pas faire preuve d’"injustice et de mépris" envers les Français.

Le PS dispose toutefois d’un dernier recours pour retarder l’entrée en vigueur de la loi, certains de ses dirigeants ayant indiqué qu’ils allaient saisir le Conseil constitutionnel.
S’ils sont officiellement appelés à se prononcer sur la loi, les Sages vont devoir vérifier que la loi est bien conforme à la Constitution. Un examen qui ne devrait pas durer plus d’un mois.

En attendant, l’heure est à la satisfaction pour le gouvernement. Le ministre du Travail, Éric Woerth, qui a porté la réforme indiquait mercredi sur l’antenne de France 24 avoir "le sentiment d’avoir mené à bien une réforme difficile". "On va évidemment continuer à expliquer cette loi (…) et ouvrir de nouveaux champs de dialogue" a-t-il ajouté en vue de faire retomber la contestation.

"Il faut que le mouvement social se réduise" (Woerth)

Dans un même souci d’apaisement, le Premier ministre François Fillon a lui indiqué que "la loi de la République doit être désormais acceptée par tous". Dans un communiqué publié juste après le vote définitif de la réforme, il demande aux différents acteurs "de sortir de cette crise avec responsabilité et dans le respect réciproque".

Pas sûr qu’il soit entendu par les syndicats et l’opposition qui ont déjà prévu de défiler à nouveau côte à côte le samedi 6 novembre.

Première publication : 27/10/2010

  • FRANCE

    Dernière ligne droite avant l'adoption définitive de la réforme des retraites

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les étudiants dans la rue pour "rebooster" la mobilisation contre la réforme des retraites

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le Sénat entérine le projet de réforme des retraites

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)