Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

Moyen-orient

L'Iran et la Syrie arment le Hezbollah, selon l'ambassadrice américaine à l'ONU

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/10/2010

Susan Rice, l'ambassadrice américaine à l'ONU, a accusé jeudi le Hezbollah, "la milice la plus significative et la plus lourdement armée du Liban", de bénéficier de "l'apport d'armes syriennes et iraniennes".

AFP - L'ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice, a accusé jeudi l'Iran et la Syrie de continuer à armer le Hezbollah qui exerce, selon elle, une influence "destructrice et déstabilisante" dans la région.

"Le Hezbollah demeure la milice la plus significative et la plus lourdement armée du Liban. Il ne pourrait avoir réussi cela sans l'aide de la Syrie et l'apport d'armes syriennes et iraniennes", a souligné Mme Rice lors d'un point de presse en marge du Conseil de sécurité.

"Nous continuons à éprouver une profonde inquiétude à propos de l'influence destructrice et déstabilisante du Hezbollah dans la région, de même qu'à propos des tentatives d'acteurs étrangers, y compris la Syrie et l'Iran, de saboter l'indépendance du Liban et de mettre en danger sa stabilité", a-t-elle ajouté.

Première publication : 28/10/2010

  • LIBAN

    L'explosion qui a tué Rafic Hariri reconstituée en France

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    À la frontière avec Israël, Ahmadinejad réaffirme son soutien aux Libanais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)