Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"En pleine épidémie de rougeole, les anti-vaccins continuent à diffuser de fausses informations"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fête de l'Aïd, à la rencontre des musulmans ivoiriens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Pape François s'engage pour lutter contre la pédophilie

En savoir plus

FOCUS

Vénézuela : à Caracas, certains quartiers vivent dans la nostalgie des années Chavez

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dans les coulisses du Studio Harcourt

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Finance verte : "Ce n'est pas un problème d'argent mais de projets"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle malienne : la Cour constitutionnelle valide la victoire d'IBK

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise Grecque : 8 ans après, Athènes tourne la page des plans d'aide

En savoir plus

Afrique

Les autorités marocaines suspendent la chaîne d'information Al Jazira

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/10/2010

Invoquant "de multiples manquements aux règles du journalisme sérieux et responsable", le ministère marocain de la Communication a suspendu, vendredi, les activités d'Al Jazira à Rabat. La chaîne d'information qatarie dénonce "une erreur".

AFP - Les autorités marocaines ont suspendu vendredi les activités du bureau d'Al-Jazira à Rabat et décidé le retrait des accréditations du personnel de la chaîne qatarie d'informations, a annoncé le ministère de la Communication.

Le ministère a ajouté que cette suspension "fait suite à de multiples manquements aux règles du journalisme sérieux et responsable".

Contacté par l'AFP, le directeur du bureau d'Al-Jazira à Rabat, Abdelkader Kharroubi, a déclaré que la chaîne "a toujours respecté les règles du professionnalisme et de la neutralité, notamment au Maroc."

"Le dossier d'Al-Jazira n'est malheuresement pas entre les mains du seul ministère de la Communication. D'autres parties décident à ce niveau", a-t-il ajouté sans plus de précision.

"Cette suspension est une erreur de la part des autorités marocaines, une erreur à laquelle nous sommes étrangers", a conclu M. Kharroubi.

Les autorités marocaines reprochent à Al-Jazeera la manière dont elle "traite les dossiers relatifs aux islamistes et à l'affaire du Sahara (occidental)", a indiqué un responsable du gouvernement sous le couvert de l'anonymat.

Première publication : 29/10/2010

COMMENTAIRE(S)