Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance c'est la confiance"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt va-t-en-guerre

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

EUROPE

Colis suspects à bord d'avions cargo aux États-Unis et au Royaume-Uni

Vidéo par Emmanuel SAINT-MARTIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/10/2010

Plusieurs avions de fret ont été immobilisés aux États-Unis, au Royaume-Uni et à Dubaï vendredi, après la découverte à bord de colis suspects en provenance du Yémen. Les autorités américaines étudient la piste d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique.

REUTERS - Des colis suspects ont été découverts vendredi à bord de plusieurs avions de fret aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Ces colis proviennent du Yémen et les Etats-Unis étudient la piste terroriste, a dit un responsable américain.

La branche yéménite d’Al Qaïda a revendiqué une tentative d’attentat contre un avion de ligne américain à Noël 2009.

L’un des avions fouillés vendredi a été immobilisé en Grande-Bretagne alors qu’il effectuait une liaison entre le Yémen et Chicago.

Un premier examen du colis suspect découvert à bord de cet appareil de la société United Parcel Service (UPS) n’a permis de découvrir aucun explosif, a déclaré à Reuters une source au FBI. « Des examens scientifiques supplémentaires ont été demandés », a précisé la police britannique dans un communiqué, ajoutant qu’une équipe de démineurs se trouvait à l’aéroport.

Selon la BBC et Sky News, citant des sources anonymes, le paquet ne contenait pas de bombe mais était « potentiellement dangereux ».

La chaîne de télévision CNN avait rapporté qu’une cartouche d’encre à bord de cet avion avait été transformée en bombe.

La police britannique a déclaré que cet avion était examiné à l’aéroport d’East Midlands, dans le centre de la Grande-Bretagne à environ 260 km au nord de Londres.

UPS a en outre fait savoir que deux autres de ses avions ayant atterri à Philadelphie ainsi qu’un troisième à Newark, dans le New Jersey, faisaient l’objet de fouilles.

Les médias américains ont rapporté que des avions de fret avaient été immobilisés à Portland, dans le Maine, et à l’aéroport John F. Kennedy de New York.

« Par mesure de précaution, les avions ont été placés en des endroits éloignés où ils sont en train d’être fouillés par les forces de sécurité », écrit l’agence américaine de sécurité des transports (TSA) dans un communiqué.

Sécurité renforcée aux États-Unis

Une porte-parole d’UPS a dit ne pas savoir d’où venaient ces appareils.

D’après CNN, l’avion immobilisé à Newark est arrivé en provenance de l’aéroport d’East Midlands et les vols à destination des Etats-Unis en provenance du Yémen sont tous examinés par mesure de précaution.

Un camion d’UPS a aussi été examiné dans le quartier du Queens à New York mais rien n’a été découvert, a dit la police new-yorkaise.

Paul Browne, porte-parole de la police de la ville, a refusé de dire si cette fouille était liée aux enquêtes à Philadelphie et Newark.

Barack Obama a été informé d’une éventuelle menace terroriste contre les Etats-Unis. « Le president est informé régulièrement des développements de la situation par son équipe en charge de la sécurité », a déclaré Robert Gibbs, porte-parole de la Maison blanche.

« Le président a demandé aux agences du renseignement et au département de la Sécurité intérieure de prendre toutes les mesures pour assurer et garantir la sécurité du peuple américain, et établir si ces menaces font partie d’un complot terroriste plus large », a ajouté Gibbs.

Le département de la Sécurité intérieure a fait savoir qu’il avait renforcé les mesures de sécurité entourant l’aviation civile aux Etats-Unis.

La communauté juive de Chicago a été avertie qu’elle devait se montrer particulièrement vigilante et prendre des mesures de sécurité autour des synagogues.

La société FedEx a indiqué de son côté qu’en collaboration avec le Bureau fédéral d’investigation (FBI), elle avait confisqué un paquet suspect en provenance du Yémen et qui se trouvait dans ses entrepôts de Dubaï.

« FedEx a pris des mesures additionnelles et a stoppé tous ses vols en provenance du Yémen », a annoncé Maury lane, porte-parole de la société de fret.

Le suspect de la tentative d’attentat de Noël 2009, Umar Farouk Abdulmutallab, a déclaré aux enquêteurs américains qu’il avait été formé et chargé de cette action par des activistes d’Al Qaïda au Yémen.

La branche yéménite d’Al Qaïda a mené récemment des attaques contre des cibles occidentales et gouvernementales dans ce pays de la péninsule arabique.

Première publication : 29/10/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Un homme arrêté pour des projets d'attentats à Washington

    En savoir plus

  • FRANCE

    Nicolas Sarkozy affirme que la France ne cèdera pas aux terroristes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)