Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • En direct : le leader des indépendantistes écossais Alex Salmond reconnaît la défaite

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Amériques

Barack Obama affirme sa détermination à "détruire" la branche yéménite d'Al-Qaïda

Vidéo par Nicolas GERMAIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/10/2010

Après l'interception de colis contenant des explosifs - apparemment destinés à des lieux de culte juifs de Chicago - dans des avions en provenance du Yémen, le président américain a dit sa volonté de "détruire" Al-Qaïda dans la péninsule arabique.

AFP - Le président américain, Barack Obama, s'est dit déterminé à "détruire" Al-Qaïda au Yémen après la découverte vendredi au Royaume-Uni et à Dubaï de colis en provenance du Yémen, contenant "apparemment" des explosifs et adressés à des lieux de culte juifs de Chicago.

La ministre britannique de l'intérieur, Theresa May, a confirmé que le paquet intercepté à l'aéroport d'East Midlands, au centre de l'Angleterre, "contenait effectivement du matériel

explosif" en ajoutant qu'une enquête était en cours pour savoir s'il s'agissait d'un engin explosif susceptible de fonctionner.

M. Obama a pris la parole à Washington après l'alerte mondiale déclenchée par la découverte de ces colis dans des avions cargo et les craintes d'attentats aux Etats-Unis.

"Je veux tenir les Américains au courant d'une menace terroriste crédible sur notre pays", a-t-il déclaré. "Un examen minutieux de ces paquets montre qu'ils contiennent apparemment des explosifs".

Il a précisé que les colis étaient adressés "à des lieux de culte juifs, à Chicago", son fief électoral, où il est censé passer la nuit de samedi à dimanche, dans le cadre d'une ultime tournée avant les législatives de mardi.

L'enquête est en cours, mais le fait que les paquets aient été expédiés du Yémen orientent les soupçons vers la branche d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique, qui a déjà tenté de s'en prendre aux Etats-Unis, en particulier lors d'un attentat raté à l'explosif contre

Explications de notre correspondant Guillaume Meyer
un avion de ligne le jour de Noël 2009, mené par un jeune Nigérian.

"Nous continuons à renforcer notre coopération avec le gouvernement yéménite afin de déjouer de nouveaux attentats et de détruire la branche d'Al-Qaïda", dans la péninsule arabique, a affirmé M. Obama, en précisant que son conseiller pour l'anti-terrorisme, John Brennan, avait parlé au président du Yémen, Ali Abdallah Saleh.

Selon la Maison Blanche, M. Obama avait été tenu au courant jeudi soir d'une "éventuelle menace terroriste" visant les Etats-Unis. Cette dernière a pris une dimension mondiale vendredi avec des alertes lancées à Dubaï, en Europe et aux Etats-Unis.

Les colis suspects semblent contenir de la penthrite, un explosif très puissant, utilisé lors de l'attentat raté de Noël, rapportaient les médias américains.

Le paquet intercepté en Grande-Bretagne comprenait une imprimante dont la cartouche semble avoir été modifiée pour dissimuler l'explosif, selon la chaîne ABC qui cite des responsables américains. Le colis de Dubaï contenait des téléphones portables et des composants s'apparentant à "des détonateurs et une minuterie", selon la même source.

Sanaa s'est dit "prêt à enquêter sur les colis suspects qui proviendraient" du Yémen, a indiqué à l'AFP, sous couvert d'anonymat, un responsable yéménite.

Al-Qaïda au Yémen est devenue une cible privilégiée des Etats-Unis depuis l'attentat raté de Noël dernier. Lundi, le ministre yéménite des Affaires étrangères, Abou Bakr al-Kourbi, avait assuré que le réseau disposait de "centaines" de combattants au Yémen.

La Maison Blanche a remercié vendredi l'Arabie Saoudite qui a permis "d'obtenir des renseignements relatifs à l'imminence d'une menace émanant du Yémen".

Plusieurs quotidiens londoniens affirmaient samedi que les Etats-Unis avaient été alertés par le service de renseignements britannique MI6. Le Daily Telegraph a indiqué que le MI6 a découvert l'existence des colis grâce à une information donnée par un de ses agents responsable pour le Yemen et le Guardian précise que le M16 a immédiatement
"Obama prend cette menace d'attentat au sérieux"
averti Washington, à 02H28 GMT vendredi.

Dans le cadre de procédures de sécurité renforcées, deux avions se trouvant aux aéroports de Philadelphie et de Newark (desservant New York), ont été passés au crible vendredi matin.

Quelques heures plus tard, un avion de ligne de la compagnie Emirates en provenance de Dubaï et à destination de New York a été escorté, "par mesure de précaution", par des chasseurs canadiens puis par des F-15 américains.

Les sociétés américaines de livraison UPS et Fedex ont annoncé qu'elles mettaient fin à leurs services à partir du Yémen.

La ministre britannique de l'Intérieur a annoncé que les autorités britanniques "étudiaient d'urgence de nouvelles mesures de sécurité" pour les avions cargo venant du Yemen, alors que le Royaume Uni a déjà suspendu les vols directs en provenance de ce pays en janvier dernier.
 

Première publication : 30/10/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Un homme arrêté pour des projets d'attentats à Washington

    En savoir plus

  • FRANCE

    Nicolas Sarkozy affirme que la France ne cèdera pas aux terroristes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)