Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

Amériques

Donnés perdants, les démocrates pourraient conserver le Sénat

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/11/2010

Si la Chambre des représentants paraît acquise aux républicains, à la veille des élections de mi-mandat, le Sénat devrait, quant à lui, rester aux mains des démocrates, selon un sondage Reuters/Ipsos publié ce lundi.

REUTERS - Les républicains vont s’emparer du contrôle de la Chambre des représentants lors des élections de mi-mandat prévues mardi aux Etats-Unis dans un contexte de mécontentement à l’égard de la situation économique du pays, selon un sondage Reuters/Ipsos publié à la veille du scrutin.

Les démocrates devraient cependant rester majoritaires au Sénat.

Sur le plan national, un électeur probable sur deux envisage de voter républicain contre 44% pour les démocrates. Si l’on prend en compte les personnes inscrites sur les listes électorales, la tendance s’inverse puisque 46% d’entre elles disent préférer les candidats démocrates contre 45% pour les républicains.

Le Parti républicain devrait ainsi voir son nombre d’élus à la Chambre des représentants, entièrement renouvelée mardi, passer à 231 contre 204 pour les démocrates.

Ces derniers devraient en revanche conserver la majorité au Sénat, dont 37 des 100 sièges sont renouvelés, avec 52 ou 53 élus contre 48 ou 47 aux républicains.

Ce sondage montre également que 45% des Américains approuvent l’action de Barack Obama, soit à peu près le même niveau depuis juillet, mais que 51% la désapprouvent.

Une majorité de personnes (52% contre 35%) pense en outre que le président démocrate ne sera pas reconduit à la Maison blanche en 2012 lors du prochain scrutin présidentiel.

"Les démocrates veulent sauver le Sénat"

L’économie au cœur des préoccupations

Ce sondage a été effectué de jeudi à dimanche auprès de 1.075 adultes, dont 893 sont inscrits sur les listes électorales et 654 disent avoir l’intention de voter. Il comporte une marge d’erreur de trois points pour l’ensemble des personnes interrogées, de 3,3 points pour les électeurs inscrits et de 3,8 points pour les électeurs probables.

Il confirme que Barack Obama risque de payer le prix des difficultés économiques des Etats-Unis deux ans après son arrivée à la Maison blanche en plein déclenchement de la crise.

Dans un pays où le taux de chômage frôle les 10% de la population active, 47% des personnes interrogées citent l’économie comme le principal défi auquel sont confrontés les Etats-Unis.

Les personnes interrogées placent ainsi largement en tête de leurs préoccupations les thèmes suivants: l’emploi, le déficit budgétaire, le système de santé, les impôts, l’énergie, l’environnement et la guerre en Afghanistan.

Leur jugement sur la politique du président américain est sans appel. Ils considèrent qu’il a fait empirer la situation dans les domaines suivants: le déficit budgétaire (53% contre 14% d’un avis contraire), l’économie (50% contre 26%), les impôts (44% contre 17%) et le système de santé (41% contre 32%).

Les électeurs se partagent dans des proportions égales au sujet de la guerre en Afghanistan, de l’environnement et de la politique énergétique.

Ils jugent qu’il a amélioré les choses en ce qui concerne la guerre en Irak (38% contre 20%).

Au final, 62% des personnes interrogées pensent que les Etats-Unis vont dans la mauvaise direction, comme au mois de mai, alors que 33% pensent qu’ils vont dans la bonne direction.

Première publication : 01/11/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Les démocrates jettent leurs dernières forces dans la bataille

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Retour sur les mesures phares de l'administration Obama avant les élections de mi-mandat

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Tout ce qu'il faut savoir sur les élections américaines de mi-mandat...

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)