Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

Sports

Brest leader, où sont passés les ténors du championnat ?

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 01/11/2010

Le Stade Brestois, fraîchement promu en Ligue 1, était destiné à jouer le maintien cette saison. Surprenants leaders du championnat depuis ce week-end, les Finistériens ont mis au jour les difficultés des favoris dans la course au titre.

Leader du championnat, invaincu depuis la 3e journée, meilleure défense de la Ligue 1 avec quatre buts encaissés en 11 matchs et avec huit matchs consécutifs sans prendre de but, le Stade Brestois affole les compteurs. Ce promu, doté d’un budget de 23,5 millions d’euros, le 19e de la Ligue 1, étonne autant qu’il séduit.  

"C'est magique. Ce début de saison est l'aboutissement d'un long travail. Cela prouve

Alex Dupont
L'entraîneur brestois est à l'origine du succès de son club

que l'on n'est pas si mal que ça. On est une vraie équipe, il n'y a pas de star", résumait Romain Poyet, ailier finistérien, samedi soir après la victoire des siens face à Saint-Étienne (2-0), lors de la 11e journée de Ligue 1. Des dirigeants ambitieux, un entraîneur expérimenté, Alex Dupont, un effectif de qualité à peine remanié à l’intersaison et un public de connaisseurs : tous les voyants sont au vert pour ce club, remonté de National en Ligue 2 en 2004 et qui vise officiellement le maintien.

Le parcours des Bretons ressemble, jusque-là, à celui de Montpellier la saison dernière, qui avait accroché, l’année de sa remontée en Ligue 1, la cinquième place synonyme de qualification européenne. Leur première place amuse les amateurs de football toujours ravis de voir un "petit poucet" narguer les grands clubs en haut du classement. Mais une première place qui interpelle aussi sur le niveau actuel du championnat. Où sont passés les ténors de la Ligue 1 ? Alors qu'ailleurs en Europe, Chelsea survole la Premier League anglaise, le Real Madrid et le Barça surclassent la Liga espagnole et si la Lazio de Rome domine les débats en Italie, elle est talonnée par les favoris traditionnels comme l’Inter, l’AC Milan et la Juventus...

Quid des ténors du championnat ?

Sans faire injure au mérite des Brestois, qui le reconnaissent eux-mêmes, leur club n’était pas programmé pour jouer les premiers rôles en France. "Brest, c’est la belle surprise du chef favorisée par le départ catastrophique des grands clubs. Même s’il faut relativiser car on n'est qu’à la 11e journée" analyse l'ancien international français Manuel Amoros. "Seul l’OM a recollé au classement et si je ne m’inquiète pas pour Lyon, des clubs comme Auxerre et Bordeaux doivent réagir rapidement", poursuit-il. Très attendus, les cadors habituels ont en effet connu un retard à l’allumage en début de saison. Et pour des raisons diverses : un changement d’entraîneur (Bordeaux), des cadres blessés ou en méforme (Lyon) et un mercato agité (Marseille). Mais l’excuse ne tient plus à la 11e journée. Seul le champion en titre marseillais est parvenu à se ressaisir après un début d’exercice calamiteux (deux défaites lors des deux premières journées). L’OM pointe à la troisième place du classement avec un match en retard à disputer contre le deuxième, Rennes.

Convalescent, l’Olympique Lyonnais a fait un bond au classement ce week-end après sa victoire sur Sochaux (2-1). L’OL est remonté à la neuvième place. La question de l’avenir longtemps incertain de l’entraîneur Claude Puel étant réglée, les Gones peuvent se reconcentrer sur leur jeu. Quant aux Bordelais, champions de France 2009, leurs résultats irréguliers les cantonnent à la 13e place, avec un match en retard à jouer. Les hommes de Jean Tigana n’ont toujours pas digéré les départs à l’intersaison de Laurent Blanc, Yoann Gourcuff et enfin, celui de Marouane Chamakh. Et que dire d’Auxerre (10e) qui a attendu la 11e journée pour gagner son premier match depuis le mois d’avril à domicile (victoire 2-0 face à Nice), alors que ses joueurs disputent cette saison la Ligue des champions. Sans briller mais prometteurs, Lille et le Paris-SG ont, de leur côté, le mérite de figurer dans la première moitié du classement. Résultat : la course pour le titre est plus ouverte que jamais puisque six points seulement séparent le 2e du 17e…

Première publication : 01/11/2010

  • LIGUE 1

    Le match Marseille-Rennes définitivement reporté

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Le match Marseille-Rennes reporté, Brest leader provisoire

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Marseille s'impose largement à Lille et prend la 2e place du classement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)