Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Irlande prête à dire "Oui" au mariage gay ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : Explosion de grenades à Bujumbura

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les 1001 vies d'Abderrahmane Sissako

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Organisation de l'État Islamique, Ramadi, Palmyre, les jihadistes consolident leur position

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La croissance verte : une chance pour les entreprises ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les coulisses de la gastronomie française

En savoir plus

#ActuElles

Les Méditerranéennes en mouvement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Huppert, Gérard Depardieu et "Le Petit Prince" sur la Croisette!

En savoir plus

FOCUS

Les Irlandais aux urnes pour l'ouverture du mariage aux homosexuels

En savoir plus

FRANCE

Le journaliste Pierre-Luc Séguillon est décédé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/11/2010

L'éditorialiste politique, ancien responsable de la rédaction de la chaîne de télévision TF1, Pierre-Luc Séguillon, est décédé dimanche, à l'âge de 70 ans, des suites d'un cancer du poumon, a annoncé sa famille lundi.

AFP - Le journaliste Pierre-Luc Séguillon, spécialiste de la vie politique française, est décédé dimanche à l'âge de 70 ans à Paris d'un cancer du poumon, a annoncé sa famille à l'AFP.

Ancien responsable de la rédaction de TF1 et co-animateur de l’émission "Questions à Domicile" avec Anne Sinclair, éditorialiste politique sur La Cinq et LCI, Pierre-Luc Séguillon était un passionné de la vie politique française.

Diplômé de l’Institut des lettres orientales (Université Saint-Joseph de Beyrouth), licencié d'arabe et de théologie, il avait fait ses débuts dans la presse écrite à l'hebdomadaire Témoignage Chrétien dont il était président du conseil de surveillance des éditions depuis 1996.

Le journaliste avait rejoint TF1 en 1983 où il avait été présentateur et rédacteur en chef d'émissions. En 1987, il était passé à La Cinq, première chaîne française privée et gratuite lancée par Jérôme Seydoux et Silvio Berlusconi où il avait animé plusieurs émissions et assuré la direction du service politique.

Après un passage sur Paris Première, il avait retrouvé TF1 en 1994 pour intégrer LCI, la chaîne d'informations en continu. Il en était devenu l'éditorialiste politique. Il participait pour LCI à l'émission Le Grand Jury, diffusée le dimanche soir sur RTL.

Fin 2008, il avait annoncé sur son blog que LCI avait décidé de ne pas renouveler son contrat.

Interrogé par l'AFP, le patron de LCI, Eric Revel, a souligné le "très grand professionnalisme et la très grande rigueur" de Pierre-Luc Séguillon, "excellent connaisseur de la politique française", affichant toujours une "grande élégance" et un "humour british" à toute épreuve, "une distance face aux événements et à la vitesse de l'information".

"Il avait une écriture incroyable et préparait tout avec une extrême rigueur. Il avait le souci de la phrase, de la question précise même quand cela paraissait improvisé", dit M. Revel, qui évoque aussi la passion de Pierre-Luc Séguillon pour pour sa famille et l'équitation.

Pierre-Luc Séguillon était père de quatre enfants, Gaël, Erwan, Audren et Solenn.

"Une grande force de caractère sans doute liée à ses origines francomtoises", ajoute Eric Revel qui lui avait succédé au Grand Jury RTL-LCI où Pierre-Luc Séguillon a officié au côté de Jean-Michel Aphatie de 2005 à 2008.

M. Aphatie évoque un "grand professionnel, très constant" et un "grand travailleur" qui ne se départissait jamais de "son humour".

Le PDG de l'Agence France-Presse Emmanuel Hoog a salué l'"indépendance" et la "rigueur" de Pierre-Luc Séguillon, sa "conception exigeante du journalisme politique".

"Cette conception fut nourrie d'une double culture, la première humaine et chrétienne lui donna un goût profond pour la dimension toute humaine des enjeux de société. La seconde, plus politique, lui permit d'être un analyste efficace et profond des enjeux de pouvoir. Tout cela en fit un témoin essentiel de nos enjeux démocratiques dont il fut un analyste aussi subtil qu'élégant. A cela, il sut unir, en précurseur, une complémentarité exceptionnelle entre la presse écrite et audiovisuelle".

Première publication : 01/11/2010

COMMENTAIRE(S)