Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

"La France est au bord d’une situation très dure"

En savoir plus

POLITIQUE

"L’intérêt fondamental de Poutine, c’est de se rapprocher de l’Europe"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le festival de la BD d’Angoulême sous le signe de "Charlie Hebdo"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les mutuelles ne gagnent pas d'argent !"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : 35 militants indépendantistes basques devant la justice

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Tempête Juno aux États-Unis : la "snowcalypse" n'a pas eu lieu

En savoir plus

REPORTERS

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

FRANCE

Éric Besson propose l'asile à 150 chrétiens d'Irak après l'attaque d'une église à Bagdad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/11/2010

Après la prise d'otages dans une église chrétienne de Bagdad qui a fait plus de 50 morts, le ministre de l'Immigration, Éric Besson, a proposé, lundi, l'asile à 150 chrétiens d'Irak, principalement des blessés lors de l'attentat et leurs familles.

AFP - Le ministre de l'Immigration Eric Besson a indiqué lundi qu'à la suite de l'attaque contre une église à Bagdad, qui a fait plus de 50 morts, la France était prête à accueillir 150 personnes, en priorité des "personnes blessées dans l'attentat et leurs familles".

"A la suite de l'initiative prise par le président de la République, à l'automne 2007, d'accueillir en France des Irakiens appartenant à ces minorités religieuses vulnérables, la France a reçu à ce jour 1.300 personnes, dans le cadre d'une opération conduite en partenariat avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et l'Association d'Entraide aux Minorités d'Orient (AEMO)" selon un communiqué du ministre.

"Dans le cadre de ce programme, et à la suite de l'attentat du 31 octobre 2010, Eric Besson a demandé à ses services d'accueillir 150 personnes supplémentaires, en accordant la priorité aux personnes blessées dans l'attentat et à leurs familles" ajoute le texte.

Les réfugiés accueillis bénéficient ensuite en France d'un accompagnement social et administratif par les services de l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration.

Une messe au coeur de Bagdad, la veille de la Toussaint, s'est terminée en carnage après une attaque d'Al-Qaïda qui a fait 46 morts parmi les fidèles, en majorité des femmes et des enfants. Sept membres des services de sécurité et cinq assaillants ont aussi trouvé la mort lorsque les commandos irakiens ont donné l'assaut pour mettre un terme à la prise d'otages dans la cathédrale syriaque catholique.

"Avec cette décision, la France est fidèle à sa tradition républicaine de l'asile, et à son héritage de solidarité avec les minorités religieuses présentes en Orient depuis deux millénaires, et qui sont aujourd'hui les victimes d'une violence abjecte et inhumaine" ajoute M. Besson.

Première publication : 01/11/2010

  • TERRORISME

    "La valise ou le cercueil", l'impossible choix des chrétiens d'Irak

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Al-Qaïda revendique l'attaque contre des chrétiens d'Irak

    En savoir plus

  • IRAK

    La prise d'otages dans une église de Bagdad s'achève dans un bain de sang

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)