Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

EUROPE

Londres et Paris doivent signer des traités de défense et de sécurité

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/11/2010

La France et la Grande-Bretagne doivent signer, mardi, lors du sommet bilatéral de Londres, des traités de coopération dans le domaine de la défense et de la sécurité, a annoncé le Premier ministre britannique, David Cameron.

AFP - La Grande-Bretagne et la France vont signer mardi à l'occasion d'un sommet bilatéral à Londres des traités de coopération en matière de défense et de sécurité, a annoncé lundi le Premier ministre britannique David Cameron dans une déclaration à la Chambre des Communes.

"Demain, les gouvernements britannique et français signeront de nouveaux traités de coopération dans le domaine de la défense et de la sécurité qui seront soumis pour ratification aux Parlements de la manière habituelle", a-t-il dit dans le cadre d'une communication visant à informer les députés des résultats du récent sommet de l'Union européenne, à Bruxelles.

Le Premier ministre n'a pas fourni immédiatement de précisions sur la nature des textes sans précédent qu'il paraphera avec le président Nicolas Sarkozy.

Afin de désamorcer les critiques émanant des eurosceptiques au sein de son parti conservateur, il a assuré que la démarche en matière de défense était identique à celle qu'il a adoptée lors des dicussions de la semaine dernière à Bruxelles sur le budget et les réformes institutionnelles de l'UE.

"Le principe suivi est le même", a-t-il dit. "Le partenariat, oui. Mais l'abandon de souveraineté, non".

Lundi matin, le chef d'état-major des armées, le général David Richards qui vient de prendre ses fonctions, a relevé que la coopération avec les Français "était totalement fondée", dans une interview à la BBC.

"Nous avons travaillé de façon très proche avec les Français depuis la Première Guerre mondiale et au sein de l'Otan", a fait valoir le général.

Après un relâchement dans les années 90, "nous sommes pratiquement revenus ces dix dernières années au niveau de très proche coopération du temps de la guerre froide".

"De mon point de vue, (la coopération) est totalement fondée, alors que nous allons devoir combattre aux côtés des Français (...) dans le cadre de ce qu'il est convenu d'appeler un corps expéditionnaire conjoint".

Le général a précisé que la contribution des deux pays aboutirait à mettre sur pied l'équivalent d'une brigade au sein de laquelle les deux forces armées distinctes cohabiteront sans pour autant fusionner.

Première publication : 01/11/2010

COMMENTAIRE(S)