Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

EUROPE

Londres et Paris doivent signer des traités de défense et de sécurité

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/11/2010

La France et la Grande-Bretagne doivent signer, mardi, lors du sommet bilatéral de Londres, des traités de coopération dans le domaine de la défense et de la sécurité, a annoncé le Premier ministre britannique, David Cameron.

AFP - La Grande-Bretagne et la France vont signer mardi à l'occasion d'un sommet bilatéral à Londres des traités de coopération en matière de défense et de sécurité, a annoncé lundi le Premier ministre britannique David Cameron dans une déclaration à la Chambre des Communes.

"Demain, les gouvernements britannique et français signeront de nouveaux traités de coopération dans le domaine de la défense et de la sécurité qui seront soumis pour ratification aux Parlements de la manière habituelle", a-t-il dit dans le cadre d'une communication visant à informer les députés des résultats du récent sommet de l'Union européenne, à Bruxelles.

Le Premier ministre n'a pas fourni immédiatement de précisions sur la nature des textes sans précédent qu'il paraphera avec le président Nicolas Sarkozy.

Afin de désamorcer les critiques émanant des eurosceptiques au sein de son parti conservateur, il a assuré que la démarche en matière de défense était identique à celle qu'il a adoptée lors des dicussions de la semaine dernière à Bruxelles sur le budget et les réformes institutionnelles de l'UE.

"Le principe suivi est le même", a-t-il dit. "Le partenariat, oui. Mais l'abandon de souveraineté, non".

Lundi matin, le chef d'état-major des armées, le général David Richards qui vient de prendre ses fonctions, a relevé que la coopération avec les Français "était totalement fondée", dans une interview à la BBC.

"Nous avons travaillé de façon très proche avec les Français depuis la Première Guerre mondiale et au sein de l'Otan", a fait valoir le général.

Après un relâchement dans les années 90, "nous sommes pratiquement revenus ces dix dernières années au niveau de très proche coopération du temps de la guerre froide".

"De mon point de vue, (la coopération) est totalement fondée, alors que nous allons devoir combattre aux côtés des Français (...) dans le cadre de ce qu'il est convenu d'appeler un corps expéditionnaire conjoint".

Le général a précisé que la contribution des deux pays aboutirait à mettre sur pied l'équivalent d'une brigade au sein de laquelle les deux forces armées distinctes cohabiteront sans pour autant fusionner.

Première publication : 01/11/2010

COMMENTAIRE(S)