Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

Economie

BP repasse dans le vert, mais digère encore la marée noire

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 02/11/2010

Le géant britannique British Petroleum (BP) a annoncé un bénéfice net de 1,785 milliard de dollars au troisième trimestre 2010. En juin, il avait essuyé une perte de 16,9 milliards. Mais la facture de la marée noire pourrait encore augmenter.

L’horizon recommence à s’éclaircir pour British Petroleum (BP). Six mois après le début de la marée noire dans le Golfe du Mexique, le pétrolier britannique a annoncé, mardi, un bénéfice net de 1,785 milliard de dollars au troisième trimestre. Un retournement de situation spectaculaire pour le groupe, qui avait essuyé en juin dernier des pertes de 16,9 milliards. BP explique ce regain de forme par un "environnement bénéfique", notamment l'augmentation du prix du pétrole, ainsi que par un très bon trimestre de ses branches marketing et raffinage.

Marée noire et vague de billets verts

Ce retour au temps des profits peut étonner, alors que le groupe britannique vient tout juste de mettre un terme à la pire marée noire de l’histoire des Etats-Unis. "Nous avons bien progressé ce dernier trimestre", s’est contenté de commenter mardi Bod Dudley, le patron de BP qui a remplacé Tony Hayward, au 1er octobre. Est-ce pour autant un retour au "business as usual" pour le groupe ?

Pas vraiment, car la page de la marée noire est encore loin d’être tournée. Lors de la présentation des résultats, BP a ajouté qu’il augmenterait de 7,7 milliards de dollars la provision pour éponger les frais engendrés par la catastrophe Deepwater. L’ensemble des sommes mises de côté s’élève dorénavant à 39,9 milliards.

D'éventuels coups de pouce du Japon et... d'Halliburton

Le pétrolier britannique se bat également pour ne pas porter seul la responsabilité financière de la marée noire. Il a expliqué mardi avoir demandé à Moex Offshore, filiale de la maison de commerce japonaise Mitsui and Co, de lui verser 1,3 milliard de dollars. BP réclame cette somme en vertu du fait que l'entreprise japonaise détient 10% du puits de forage concerné. Moex Offshore a pour l'instant indiqué être en attente des résultats des enquêtes en cours pour décider (ou non) d'un versement.

Côté enquête justement, BP a reçu le 29 octobre un coup de pouce de la part de la commission spéciale d’enquête sur la marée noire. Un des rapports indique justement que la compagnie Halliburton, en charge du coffrage en ciment du puits de pétrole à l'origine de la marée noire, était au courant d’un défaut dans la stabilité du mélange utilisé - et ce dès le mois de mars. Certes, la commission indique que BP était également consciente du problème, mais la mise en cause d’Halliburton pourrait lui permettre de ne pas régler seul toutes les éventuelles amendes.

Le géant britannique est en effet poursuivi aux Etats-Unis sur la base du "Clean Water Act" (loi sur les eaux propres). Selon son degré de responsabilité, il risque, selon le Washington Post, jusqu’à 17,5 milliards de dollars d’amendes.

Première publication : 02/11/2010

  • MARÉE NOIRE

    Selon un rapport, la Maison Blanche a surestimé la capacité de BP

    En savoir plus

  • MARÉE NOIRE

    Après cinq mois de mésaventures, BP scelle définitivement son puits de pétrole

    En savoir plus

  • MARÉE NOIRE

    "Le rapport de BP frise l'indécence"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)