Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

FRANCE

En appel, Toni Musulin voit sa peine passer de trois à cinq ans de prison

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/11/2010

L'ex-convoyeur de fonds Toni Musulin, reconnu coupable de s'être enfui à bord de son fourgon avec 11,6 millions d'euros en novembre 2009, a vu sa peine passer de trois à cinq ans de prison. Il a aussi écopé d'une amende de 45 000 euros.

AFP - L'ex-convoyeur de fonds Toni Musulin a été condamné mardi à cinq ans de prison ferme en appel pour avoir volé 11,6 millions d'euros fin 2009 à Lyon, une peine alourdie par rapport aux trois ans d'emprisonnement infligés en première instance.

Absent à l'énoncé de l'arrêt, il a également été condamné par la cour d'appel de Lyon à 45.000 euros d'amende, cinq ans d'interdiction d'exercer sa profession et cinq ans de privation des droits civiques, civils et de famille.

"Le combat va continuer, on va se pourvoir en cassation et la France sera condamnée devant la Cour européenne des droits de l'homme", a annoncé l'un de ses avocats, Me Hervé Banbanaste, précisant que le pourvoi serait formé "en fin de semaine" et étudié "dans les mois qui viennent".

Très en colère, il a dénoncé le "traitement d'exception" réservé à son client, déplorant "une justice médiatique", "une justice hors du commun", signe à ses yeux que le parquet, qui avait réclamé la peine maximale lors des deux procès, "prend tous les pouvoirs".

"Toni Musulin s'y attendait car le procureur en avait fait une affaire personnelle en première instance", a insisté Me Banbanaste.

Le convoyeur de 40 ans a été reconnu coupable de s'être enfui au volant de son fourgon le 5 novembre 2009, faussant compagnie à deux collègues avec 11,6 millions d'euros à son bord, ainsi que d'une tentative d'escroquerie à l'assurance remontant au printemps 2009.

C'est cette dernière incrimination, passible de cinq ans d'emprisonnement ferme, qui a permis d'alourdir la peine du convoyeur. En effet, il n'encourait que trois ans de prison pour le "vol simple" commis en novembre.

Première publication : 02/11/2010

  • FRANCE

    Les mystères de l'affaire Toni Musulin

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'ex-convoyeur de fonds Toni Musulin condamné à trois ans de prison ferme

    En savoir plus

  • FRANCE

    Toni Musulin assure à ses juges ne détenir aucune part de son butin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)