Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry, trois corps remontés

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

FRANCE

En appel, Toni Musulin voit sa peine passer de trois à cinq ans de prison

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/11/2010

L'ex-convoyeur de fonds Toni Musulin, reconnu coupable de s'être enfui à bord de son fourgon avec 11,6 millions d'euros en novembre 2009, a vu sa peine passer de trois à cinq ans de prison. Il a aussi écopé d'une amende de 45 000 euros.

AFP - L'ex-convoyeur de fonds Toni Musulin a été condamné mardi à cinq ans de prison ferme en appel pour avoir volé 11,6 millions d'euros fin 2009 à Lyon, une peine alourdie par rapport aux trois ans d'emprisonnement infligés en première instance.

Absent à l'énoncé de l'arrêt, il a également été condamné par la cour d'appel de Lyon à 45.000 euros d'amende, cinq ans d'interdiction d'exercer sa profession et cinq ans de privation des droits civiques, civils et de famille.

"Le combat va continuer, on va se pourvoir en cassation et la France sera condamnée devant la Cour européenne des droits de l'homme", a annoncé l'un de ses avocats, Me Hervé Banbanaste, précisant que le pourvoi serait formé "en fin de semaine" et étudié "dans les mois qui viennent".

Très en colère, il a dénoncé le "traitement d'exception" réservé à son client, déplorant "une justice médiatique", "une justice hors du commun", signe à ses yeux que le parquet, qui avait réclamé la peine maximale lors des deux procès, "prend tous les pouvoirs".

"Toni Musulin s'y attendait car le procureur en avait fait une affaire personnelle en première instance", a insisté Me Banbanaste.

Le convoyeur de 40 ans a été reconnu coupable de s'être enfui au volant de son fourgon le 5 novembre 2009, faussant compagnie à deux collègues avec 11,6 millions d'euros à son bord, ainsi que d'une tentative d'escroquerie à l'assurance remontant au printemps 2009.

C'est cette dernière incrimination, passible de cinq ans d'emprisonnement ferme, qui a permis d'alourdir la peine du convoyeur. En effet, il n'encourait que trois ans de prison pour le "vol simple" commis en novembre.

Première publication : 02/11/2010

  • FRANCE

    Les mystères de l'affaire Toni Musulin

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'ex-convoyeur de fonds Toni Musulin condamné à trois ans de prison ferme

    En savoir plus

  • FRANCE

    Toni Musulin assure à ses juges ne détenir aucune part de son butin

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)