Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donetsk

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

Amériques

Rand Paul et Marco Rubio, les nouvelles figures du Tea Party au Sénat

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 03/11/2010

Pour la première fois, le Sénat américain compte deux représentants républicains qui se revendiquent directement du Tea Party, un mouvement de la droite radicale opposé à tout ce que Washington représente. Portraits.

Rand Paul, sénateur du Kentucky


Il est l’ophtalmologue docteur ès provocation du Tea Party. Fils de l’une des figures emblématiques du mouvement libertaire américain (qui oppose liberté individuelle à l’action étatique) Ron Paul est devenu un pendant masculin de Sarah Palin.

Ses déclarations à l’emporte pièce sur les droits civiques, la réforme de la santé de Barack Obama ou encore l’homosexualité n'ont pas entravé sa victoire au poste de sénateur du Kentucky lors des élections de mi-mandat aux États-Unis.

Rand Paul s’est emparé de tous les grands thèmes du Tea Party et a lancé sa campagne victorieuse pour le poste de sénateur en déclarant : "J’ai un message du Tea Party : nous sommes venus pour reprendre notre gouvernement aux élites". Il milite, entre autres, pour une abolition de la Réserve fédérale et a fondé une association pour la suppression des impôts. Homosexualité, droits civiques et port d'armes...Revue de détails des grands thèmes abordés. 

- L'homosexualité : "Je n’aime pas du tout l’idée que quelqu’un à Washington décide que Susie peut avoir deux mamans et que c’est une situation familiale normale", débat télévisé en octobre 2010.

 

- Les droits civiques : Interrogé sur la possibilité que dans un bar on  puisse refuser de servir des Noirs, il provoque un tollé dans tout le pays en déclarant : "Je ne veux pas qu’on limite leur liberté d’expression". Il a dû par la suite préciser qu’il ne voulait absolument pas être associé aux thèses racistes, et qu’il aurait voté en faveur des droits civiques.

- Le port d’armes : "Si on avait eu un pilote avec une arme à feu, on n’aurait peut-être pas eu le 11 septembre", a-t-il déclaré lors d'une réunion d’une association pour la défense du port d’armes.

 

- La protection sociale : "La raison fondamentale pour laquelle Medicare [assurance maladie, NDLR] échoue est la même que pour la faillite de l’Union soviétique, car le socialisme ne fonctionne pas". Discours lors du Kentucky Show en 1998.

L’État fédéral : "Washington est dépassé et nous nous tenons au bord du précipice, et notre message au sein du Tea Party est qu’il est temps de changer ça". Discours de mai 2010 lorsqu’il a été désigné candidat républicain à la course au Sénat.


Marco Rubio, sénateur de Floride


C’est le "golden boy" du Tea Party. Une tête d’ange mais des idées bien trempées. Marc Rubio a officiellement été adoubé par le Tea Party en Floride peu avant les élections de mi-mandat qui l’ont propulsé au Sénat.

Cet ancien président de la Chambre des représentants de Floride se présente volontiers comme un modéré parmi les radicaux, et joue la carte de ses origines cubaines pour afficher des idées progressistes sur les questions d’immigration.

Son profil tranche avec l’image populaire que cultivent parfois les membres du Tea Party, mais le rend fréquentable aux yeux des conservateurs traditionnels.

Son discours sur les "élites", la religion et l’avortement rejoint les grands tenors du Tea Party que sont Sarah Palin ou Rand Paul. Voici ses grandes déclarations :

- L’avortement : "Dieu est réel et il aime tout le monde même si vous n'êtes encore qu’un simple embryon visible uniquement au microscope". Discours devant la Chambres des représentants de Floride en mars 2009.

- Le port d’armes : " La possibilité pour les citoyens de se défendre en détenant des armes est un droit fondamental de l’Homme et doit être protégé". Déclaration sur son site internet, 3 février 2010.

- La fiscalité : " La politique du président Barack Obama a consisté à augmenter la

pression fiscale sur les Américains comme jamais dans l’histoire de notre pays, il faut se battre avec le Tea Party contre cette tendance". Spot publicitaire pour les Tax Day (manifestations pour la suppression des impôts) du Tea Party, avril 2009.

Première publication : 03/11/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Les républicains enregistrent aussi une victoire sur les réseaux sociaux

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Les républicains majoritaires à la Chambre, le Sénat reste démocrate

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)