Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Afrique

Ennemis de longue date, Gbagbo et Ouattara se retrouvent au second tour

Vidéo par François PICARD , Willy BRACCIANO , Tatiana MOSSOT

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/12/2010

Le président sortant, Laurent Gbagbo, est arrivé en tête du premier tour devant l'ancien Premier ministre Alassane Ouattara. Un second tour devra donc départager les deux hommes, qui se vouent une haine réciproque...

Les Ivoiriens vont devoir de nouveau se rendre aux urnes. En effet, l’actuel président, Laurent Gbagbo, est arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle, qui s’est tenu dimanche dernier, mais il n’a pas recueilli la majorité absolue.

Un second tour sera donc nécessaire face à l'ancien Premier ministre Alassane Ouattara pour doter le pays d’un chef d’État.

La Commission électorale indépendante (CEI) a annoncé, dans la nuit de mercredi à jeudi, que Laurent Gbagbo a rassemblé sur son nom 38,3 % des suffrages - contre 32,08 % pour Alassane Ouattara.

Avec 25,24% des voix, l’ex-chef d’État Henri Konan Bedié est éliminé, même si son parti, le PDCI, demande un recomptage des bulletins de vote. D'ailleurs, des centaines de partisans de l'ancien président se sont rassemblés ce jeudi devant le siège du PDCI pour contester les résultats, selon l’envoyé spécial de France 24, Willy Bracciano. Henri Konan Bedié a d’ailleurs annoncé qu’il envisage de déposer un recours.

Les résultats complets de la CEI doivent cependant être prochainement transmis au Conseil constitutionnel pour validation puis proclamation des résultats définitifs. Le second tour devrait ensuite se tenir 15 jours après la proclamation des résultats, soit, selon toute vraisemblance, vers la fin du mois de novembre.

À qui bénéficiera le report des voix ?

L’enjeu de ce second tour est de savoir quel candidat va bénéficier du report de voix. À priori, c’est Alassane Ouattara qui devrait obtenir les faveurs d’Henri Konan Bedié, les deux hommes étant alliés depuis 2005 au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Mais il n'est pas évident que les électeurs d'Henri Konan Bédié suivent une éventuelle consigne de vote, tant les différends sont vivaces entre militants et cadres des deux camps.

Après la proclamation des résultats, aucun débordement n’a été constaté, que ce soit à Abidjan, la capitale, ou à Bouaké (centre), le fief de l'ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), qui contrôlent le nord du pays depuis le putsch raté et la guerre de 2002.

Carte des résultats du premier tour de la présidentielle ivoirienne (RFI)

L’envoyé spécial de France 24, Willy Bracciano, assure que "l’activité a même repris timidement dans les rues d’Abidjan", alors que ces dernières étaient restées désertes plusieurs jours durant. "Tous ont encore en mémoire le souvenir de 2000, où des centaines de personnes avaient trouvé la mort dans les affrontements qui avaient éclaté en marge du scrutin présidentiel", explique-t-il.

"Une inimitié ancienne et profonde"

Malgré ce calme relatif, le pays est en effet sous tension, car le second tour va voir s’affronter deux hommes liés par "une inimitié ancienne et profonde", selon Vincent Hugeux, grand reporter au magazine "l’Express".

"Laurent Gbagbo n’a jamais pardonné à Ouattara, alors Premier ministre de Houphouët-Boigny, d’avoir avalisé, sinon ordonné, son emprisonnement au début des années 1990", affirme-t-il sur l’antenne de France 24. De plus, l’actuel président, au pouvoir depuis 2000, considère toujours Ouattara "comme l’inspirateur et le financier de la rébellion, qui, en septembre 2002, a failli lui coûter son fauteuil".

La rancœur est toute aussi vivace du côté d’Ouattara, qui n’a pas digéré d’être écarté en 2000 de la course à la présidentielle, pour cause de "nationalité douteuse", selon la terminologie officielle. "Un affront qu’il compte bien laver dans les urnes", selon Vincent Hugeux.

Comme prévu, l’ex Premier ministre enregistre ses meilleurs résultats dans le nord du pays, dont il est originaire et où les soldats s'étaient soulevés contre le pouvoir de Laurent Gbagbo, en 2002.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exhorté les candidats de cette élection, six fois repoussée depuis 2005, à "maintenir un environnement calme et pacifique et à accepter les résultats", tout en appelant les supporteurs des deux camps à éviter "toute provocation ou violence".

 

Première publication : 04/11/2010

  • PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE

    Le taux de participation s'élève à environ 80 %, selon la Commission électorale

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE

    Les 11 années de crise qui ont ébranlé le "miracle ivoirien" (1/2)

    En savoir plus

  • Côte d'Ivoire: élection historique?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)