Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Juan Manuel Santos : "Le processus de paix avec les Farc est irréversible"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bain de sang à Alep"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE toujours au chevet des marchés?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La fumée tue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Election présidentielle au Ghana : le dépouillement a commencé

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

PISA: la France championne des inégalités ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Éducation : zéro pointé pour la France ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Éducation : zéro pointé pour la France ? (partie 1)

En savoir plus

FACE À FACE

Manuel Valls candidat : et maintenant ?

En savoir plus

EUROPE

Après les colis piégés, l'expédition du courrier vers l'étranger reprend

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/11/2010

La suspension de 48 heures de l'expédition du courrier à l'étranger depuis la Grèce, après la découverte de quatorze colis piégés, est arrivée à son terme vendredi, a annoncé un porte-parole de l'aéroport d'Athènes.

AFP - L'expédition et l'acheminement du courrier vers l'étranger ont repris vers minuit en Grèce, après la suspension de 48 heures décidée mercredi en raison de la découverte de plusieurs colis piégés adressés à des dirigeants étrangers, ont indiqué des sources officielles vendredi.

"Les expéditions ont repris après minuit" a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'aéroport d'Athènes, où sont basés les principaux centres de tri et de messagerie pour le courrier et les paquets adressés à l'étranger.

Quatorze colis piégés, dont le dernier adressé à l'ambassade de France à Athènes a été neutralisé jeudi, ont été expédiés quasi simultanément en début de semaine depuis la Grèce, à des ambassades étrangères à Athènes ainsi qu'à des dirigeants européens, obligeant la Grèce à suspendre l'expédition de son courrier international pour vérification.

A la suite d'une réunion jeudi au ministère grec des Transports avec la participation de responsables de la police, de la poste grecque et des messageries rapides, le gouvernement a décidé d'intensifier les contrôles des courriers.

Par ailleurs, deux jeunes Grecs arrêtés lundi à Athènes aux abords d'une agence de messagerie rapide, porteurs d'un colis piégé adressé au président français Nicolas Sarkozy, ont été mis en examen jeudi pour "terrorisme" par un juge d'Athènes.

L'un des deux jeunes, Panayotis Argyrou, était recherché par la police pour appartenance à la "Conspiration des cellules de feu", un groupe de mouvance anarchiste actif depuis 2008, formé surtout de jeunes entre 20 et 25 ans et responsable d'une série d'attentats aux engins explosifs sans gravité contre des personnalités ou institutions politiques et économiques.

Première publication : 05/11/2010

  • GRÈCE

    Un colis suspect adressé à l'ambassade de France à Athènes

    En savoir plus

  • GRÈCE

    La jeunesse d'extrême gauche ou le visage du "nouveau terrorisme"

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Tentative d'attentats simultanés en Grèce, Italie et Allemagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)