Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le Parlement assouplit la loi sur la consommation de stupéfiants

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen et Emmanuel Macron présents à l'hommage au policier Xavier Jugelé

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'hommage à Xavier Jugelé émeut mais n'évite pas les polémiques

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Emmanuel Macron est soutenu par les marchés financiers"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Il y aura une nouvelle Europe, un nouveau traité"

En savoir plus

FOCUS

À la "Frontière Sud" du Mexique, où commence vraiment le mur contre les migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Reda Kateb, un Django Reinhardt qui nous parle d'aujourd'hui

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Travaillez, M. Macron"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La majorité des Français n'a pas de candidat au second tour"

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 21h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 09/11/2010

Gorleben, au cœur de la résistance anti-nucléaire

En Allemagne, la région du Wendland est synonyme de résistance contre le nucléaire. C'est ici, près d'un village de cette région, Gorleben, que pourraient un jour être stockés les déchets produits par les centrales allemandes. Mais depuis 30 ans, les habitants se battent corps et âme pour empêcher que ce projet n'aboutisse.

Heinrich Pothmer, agriculteur, a tenu le discours fondateur de la première manifestation contre la prospection de Gorleben en 1979.

Eckard Kruse, pasteur, se bat depuis 20 ans au côté de ses paroissiens pour dire non au stockage de déchets nucléaires dans la région.

Le comte de Bernstorff, grand propriétaire terrien, a refusé de vendre une partie de sa forêt pour bloquer le projet.

Dans le Wendland, la résistance contre le nucléaire a des visages multiples, mais une seule et même conviction : si les autorités ne cherchent qu’à Gorleben, c’est qu’elles ne veulent trouver qu’à Gorleben.

Personne n’est vraiment disposé à vivre avec des déchets nucléaires sur le pas de sa porte, d’autant moins lorsqu’on a le sentiment que le site n’est pas adapté. Or, les doutes sur la compatibilité des couches géologiques salines pour le stockage de déchets nucléaires existent depuis des décennies. De là à y voir une décision politique plutôt que scientifique, il n’y a qu’un pas, franchi par Greenpeace, qui a épluché des milliers de documents pour étayer sa thèse.

En trente ans, Gorleben est devenu le symbole de la résistance anti-nucléaire. Un symbole plus actuel que jamais, car le gouvernement vient de prolonger la durée de vie des centrales nucléaires allemandes de douze ans. 4000 tonnes de déchets supplémentaires vont découler de cette décision.

Avant l’arrivée du 11ème transport de déchets en provenance de la Hague, ils étaient unanimes : cette fois, ils feront tout pour l’empêcher d’arriver à bon port. Promesse tenue : jamais un train Castor n’avait été autant retardé par les activistes anti-nucléaires.

Par Brice BOUSSOUAR , Anne MAILLIET

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/04/2017 Planète

France : à Bure, le futur cimetière nucléaire fait débat

Dans l'est de la France, le village de Bure est devenu un point de ralliement pour de nombreux écologistes. Cette zone doit accueillir le futur centre d'enfouissement de déchets...

En savoir plus

14/04/2017 France

France : l'hôpital public, un grand malade ?

Médecins, infirmiers, aides-soignants, cadres ou encore directeurs... Ils avaient choisi l'hôpital public parce qu'il soigne tous les malades sans exception, du sans-abri au...

En savoir plus

07/04/2017 FRANCE

Désillusionnés et indécis : les Français se confient à l'heure du vote

Il y a cinq ans, nous prenions le pouls de la France à l'heure du vote pour la présidentielle. Nous partions à la rencontre de citoyens de tous horizons qui nous confiaient leurs...

En savoir plus

31/03/2017 FRANCE

Vidéo : "Si je reviens un jour", sur les traces de Louise Pikovsky

Le webdocumentaire "Si je reviens un jour" raconte l'histoire de Louise Pikovsky, une jeune fille juive déportée. Pendant un an, une journaliste de France 24 et une professeure...

En savoir plus

23/03/2017 EUROPE

Vidéo : en Crimée, les dissidents matés par Moscou

Trois ans après l'annexion de la péninsule ukrainienne, la Russie a déployé tout son arsenal judiciaire et policier pour faire taire les voix dissidentes. Qu'il s'agisse des...

En savoir plus