Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump accuse Google de rouler pour Hillary Clinton

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Soudan accusé d'attaques chimiques au Darfour

En savoir plus

POLITIQUE

Primaire de la droite : semaine maudite pour Nicolas Sarkozy

En savoir plus

POLITIQUE

Présidentielle américaine : avantage Hillary Clinton

En savoir plus

FOCUS

L’Afghanistan dans l’impasse politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Exposition "Hergé" : qui était le créateur de Tintin ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mondial de l'auto : place aux voitures électriques et autonomes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep : bombardements russes, coups de menton américains"

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 09/11/2010

Gorleben, au cœur de la résistance anti-nucléaire

En Allemagne, la région du Wendland est synonyme de résistance contre le nucléaire. C'est ici, près d'un village de cette région, Gorleben, que pourraient un jour être stockés les déchets produits par les centrales allemandes. Mais depuis 30 ans, les habitants se battent corps et âme pour empêcher que ce projet n'aboutisse.

Heinrich Pothmer, agriculteur, a tenu le discours fondateur de la première manifestation contre la prospection de Gorleben en 1979.

Eckard Kruse, pasteur, se bat depuis 20 ans au côté de ses paroissiens pour dire non au stockage de déchets nucléaires dans la région.

Le comte de Bernstorff, grand propriétaire terrien, a refusé de vendre une partie de sa forêt pour bloquer le projet.

Dans le Wendland, la résistance contre le nucléaire a des visages multiples, mais une seule et même conviction : si les autorités ne cherchent qu’à Gorleben, c’est qu’elles ne veulent trouver qu’à Gorleben.

Personne n’est vraiment disposé à vivre avec des déchets nucléaires sur le pas de sa porte, d’autant moins lorsqu’on a le sentiment que le site n’est pas adapté. Or, les doutes sur la compatibilité des couches géologiques salines pour le stockage de déchets nucléaires existent depuis des décennies. De là à y voir une décision politique plutôt que scientifique, il n’y a qu’un pas, franchi par Greenpeace, qui a épluché des milliers de documents pour étayer sa thèse.

En trente ans, Gorleben est devenu le symbole de la résistance anti-nucléaire. Un symbole plus actuel que jamais, car le gouvernement vient de prolonger la durée de vie des centrales nucléaires allemandes de douze ans. 4000 tonnes de déchets supplémentaires vont découler de cette décision.

Avant l’arrivée du 11ème transport de déchets en provenance de la Hague, ils étaient unanimes : cette fois, ils feront tout pour l’empêcher d’arriver à bon port. Promesse tenue : jamais un train Castor n’avait été autant retardé par les activistes anti-nucléaires.

Par Brice BOUSSOUAR , Anne MAILLIET

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/06/2016 Première Guerre mondiale

Grande Guerre : quand le nord de la France vivait à l'heure allemande

Pendant la Grande Guerre, 13 départements français ont subi l’occupation allemande. Quatre ans durant lesquels deux millions de Français ont vécu une cohabitation forcée avec les...

En savoir plus

22/09/2016 Birmanie

Vidéo : En Birmanie, le difficile retour à la vie des prisonniers politiques

En 50 ans de dictature, près de 10 000 Birmans ont été emprisonnés pour avoir contesté le pouvoir militaire. Ces prisonniers politiques ont quasiment tous subi des tortures...

En savoir plus

15/09/2016 Football

Vidéo : l'odyssée asiatique des footballeurs africains

En Asie du Sud-Est, le football suscite un engouement croissant. Les championnats se multiplient et de nouvelles équipes se créent, y compris dans des pays qui n'avaient pas de...

En savoir plus

08/09/2016 Niger

Vidéo : Agadez, au Niger, porte de l’exil

Au Niger, Agadez est désormais l’un des principaux points de transit pour les migrants clandestins d’Afrique de l’Ouest qui rêvent d’Europe. France 24 vous propose un...

En savoir plus

02/09/2016 Inde

Dans l’océan Indien, l'éthnocide de la tribu Jarawa, décimée par le tourisme

Pour les préserver, il est interdit de les rencontrer. Alors que les Jarawa ont toujours vécu en autarcie et en harmonie avec la nature sur l’archipel des Andaman, dans l’océan...

En savoir plus