Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

#ActuElles

En finir avec les violences faites aux femmes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le président Ouattara exige des militaires un retour au calme

En savoir plus

Sports

Le PSG remporte le clasico face à Marseille et grimpe sur le podium

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/11/2010

Les Parisiens se sont imposés 2-1 sur leur pelouse face à l'Olympique de Marseille et s'emparent de la troisième place du championnat lors de la 12e journée de Ligue 1. Marseille pointe en 4e position avec un match en retard.

AFP - En s'inclinant 2-1 à Paris lors du clasico, Marseille a laissé passer l'occasion de prendre la tête de la Ligue 1 toujours occupée par Brest, pourtant largement dominé à Lille 3-1, dimanche à l'issue de la 12e journée.

Depuis novembre 2004, l'OM n'avait plus connu la défaite dans la capitale. Mais les Marseillais, 4e et toujours à trois points du leader (avec un match en moins), ont cette fois payé au prix fort le réveil de la paire parisienne Erding-Hoarau. Les deux attaquants, qui avaient brillé par leur maladresse ces dernières semaines, ont inscrit les deux buts du PSG, de retour sur le podium (3e).

Loin du festival réussi en Ligue des champions contre les faibles slovaques de Zilina (7-0), Marseille est passé à côté de son grand rendez-vous et n'a que que rarement mis en danger les Parisiens.

Brest avait pourtant placé l'OM dans les meilleures conditions en subissant un lourd revers à Lille. Mais les Bretons, qui n'avaient pas encaissé le moindre but en Championnat depuis le 21 août, peuvent remercier l'OM et sauvegardent l'essentiel: leur première place.

Lyon (11e) n'en est pas encore là et le nul concédé à Rennes (1-1) n'a pas rassuré sur sa qualité de jeu. Mais malgré l'absence de Lisandro, blessé, les difficultés d'adaptation de Gourcuff et des erreurs techniques grossières (Kallstrom sur le but rennais), le club possède toujours des individualités capables de faire la différence à l'image de Bastos, auteur de l'égalisation sur un magnifique coup franc.

Bordeaux (10e), méconnaissable depuis les départs de Gourcuff et de Chamakh, n'a pas les mêmes atouts dans son effectif. Il aura fallu un but de Maazou dans les ultimes instants de la partie (86e) pour éviter aux Girondins, qui ont manqué un penalty par Jussie, une nouvelle désillusion face à Valenciennes (1-1).

Les Verts en souffrance

Saint-Etienne est également en souffrance depuis son succès de prestige à Lyon, le 25 septembre. Les Verts n'ont plus gagné depuis cette date et perdent du terrain au classement (6e). Ils pourront surtout maudire leur bourreau Gameiro, qui, avec son doublé, a porté son total de buts en L1 à 6 cette saison, juste avant l'annonce, mercredi, de la liste des joueurs pour le match amical de l'équipe de France contre l'Angleterre, le 17 novembre à Wembley.

Auxerre (13e) voit en revanche le bout du tunnel. Le nul concédé in extremis à Sochaux (1-1) n'a d'ailleurs pas suscité de frustration chez Jean Fernandez, conscient du calendrier démentiel proposé à son équipe, ni chez Sammaritano, héros ajaïste en Ligue des champions contre l'Ajax Amsterdam (2-1) et qui a fêté par un nouveau but sa première titularisation en Ligue 1.

Autre grande première: le succès d'Arles-Avignon face à Caen (3-2). La lanterne rouge, qui n'a perdu qu'une fois lors de ses quatre dernières sorties, reprend du poil de la bête après son début de saison cauchemardesque et peut remercier le vétéran Kaba Diawara (35 ans, le 16 décembre), auteur d'un doublé.

Seule consolation pour Caen (16e): El Arabi a rejoint Payet en tête du classement des buteurs avec 8 réalisations.

Toujours en bas de tableau, Lens respire avec son 2e succès en trois rencontres contre Montpellier (2-0) mais reste relégable (19e), tout comme Monaco (18e), large vainqueur à Nancy (4-0) avec deux buts de Park.

Première publication : 08/11/2010

COMMENTAIRE(S)