Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

Sports

Paris accueille Marseille pour un clasico plein de promesses

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/11/2010

Galvanisés par leur victoire 7-0 face aux Slovaques du MSK Zilina en Ligue des champions mercredi, les Olympiens se présentent ce dimanche au Parc des Princes plein de confiance pour affronter le PSG, auteur d'un bon début de saison.

REUTERS - Après son avalanche de sept buts à Zilina qui le relance en Ligue des Champions, l'OM retrouve dimanche la Ligue 1 pour un "clasico" face au PSG dans un contexte tendu virant à l'imbroglio juridique avec l'interdiction de déplacement faite aux supporters marseillais.

Ces derniers ont été invités par leurs associations à se rendre individuellement à Paris après la fermeture de la tribune visiteurs au Parc des Princes, décidée par la Ligue de football professionnel (LFP) sur conseil du ministère de l'Intérieur.

Après le rejet de leur premier référé par le tribunal administratif de Marseille, les neuf associations de supporters de l'OM ont décidé de retirer leur second référé contre l'arrêté pris par la Préfecture de Paris.

"En tant qu'associations responsables, nous demandons à l'ensemble de nos membres qui ont la possibilité de se rendre individuellement au match d'éviter tout débordement", indiquent-elles samedi dans un communiqué.

"Les associations (...) déclinent évidemment toute responsabilité dans l'hypothèse où des débordements auraient lieu et qui ne seraient que la conséquence d'une Ligue de football professionnel irresponsable et illégitime", ajoutent-elles.

Si les déplacements en groupe de supporteurs n'auront pas lieu, rien n'empêche des supporters marseillais d'acheter des billets à titre individuel et de pénétrer dans le Parc des Princes.

Les associations de supporters du PSG, qui sont de leur côté en conflit avec la direction du club, ont annoncé qu'ils manifesteraient en dehors du stade avant le match, "de manière festive et pacifique".

Deschamps "comprend" les supporters de l’OM

"Un grand match de football se joue dans un stade plein avec des supporters des deux équipes. C'est aberrant, il va bien falloir que l'on retrouve la normalité dans ce type de match d'autant que cela s'est beaucoup pacifié sur le terrain", déplore Didier Deschamps.

L'entraîneur marseillais a rencontré jeudi les groupes de supporters de son équipe. "Evidemment, je comprends leur sentiment, mais on passe du sportif aux droits de l'Homme avec l'impossibilité de se déplacer pour aller voir un spectacle", ajoute le coach marseillais.

"S'il n'y a pas de supporteurs, il n'y a pas de spectacle. Ça ne me plaît pas en tant que joueur. Je comprends les nécessités de sécurité, mais la personne qui a pris cette décision ne connaît pas le football", estime de son côté Gabriel Heinze, le défenseur de l'OM, qui a joué trois ans au PSG.

Sur le plan purement sportif, avec ou sans leurs supporteurs, les Marseillais s'attendent à une partie difficile. Seuls deux points séparent les deux équipes qui jouent cette année toutes deux les premières places.

"Le PSG est plus fort que l'an dernier, l'équipe crée le danger offensivement et en même temps a trouvé une solidité défensive", souligne Deschamps.

Pour cette rencontre au sommet, Didier Deschamps devra se passer de Stéphane Mbia, blessé à Zilina, et d'Edouard Cissé, insuffisamment remis d'une blessure aux ischios-jambiers.

Côté parisien, la tendance est à l'optimisme après une série de bons résultats en championnat et en Europa League qui ont porté le club à la 7e place du championnat et aux portes de la qualification sur la scène européenne.

Claude Makelele, le capitaine du PSG, reste toutefois prudent tout en disant ne pas s'inquiéter de l'inefficacité des deux attaquants de pointe, Mevlut Erding et Guillaume Hoarau, pour lesquels il s'attend à "un déclic", dimanche ou plus tard.

"Ils (les Marseillais) ont un ascendant sur nous mais nous sommes capables de battre n'importe quelle équipe", dit-il. "L'OM monte en puissance, c'est inquiétant pour nous mais on a confiance dans nos qualités", ajoute-t-il.

Première publication : 07/11/2010

COMMENTAIRE(S)