Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

  • En direct : à Paris, un rassemblement pro-palestinien sous haute surveillance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Au moins 45 morts lors d'un atterrissage d'urgence à Taïwan

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

Sports

Paris accueille Marseille pour un clasico plein de promesses

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/11/2010

Galvanisés par leur victoire 7-0 face aux Slovaques du MSK Zilina en Ligue des champions mercredi, les Olympiens se présentent ce dimanche au Parc des Princes plein de confiance pour affronter le PSG, auteur d'un bon début de saison.

REUTERS - Après son avalanche de sept buts à Zilina qui le relance en Ligue des Champions, l'OM retrouve dimanche la Ligue 1 pour un "clasico" face au PSG dans un contexte tendu virant à l'imbroglio juridique avec l'interdiction de déplacement faite aux supporters marseillais.

Ces derniers ont été invités par leurs associations à se rendre individuellement à Paris après la fermeture de la tribune visiteurs au Parc des Princes, décidée par la Ligue de football professionnel (LFP) sur conseil du ministère de l'Intérieur.

Après le rejet de leur premier référé par le tribunal administratif de Marseille, les neuf associations de supporters de l'OM ont décidé de retirer leur second référé contre l'arrêté pris par la Préfecture de Paris.

"En tant qu'associations responsables, nous demandons à l'ensemble de nos membres qui ont la possibilité de se rendre individuellement au match d'éviter tout débordement", indiquent-elles samedi dans un communiqué.

"Les associations (...) déclinent évidemment toute responsabilité dans l'hypothèse où des débordements auraient lieu et qui ne seraient que la conséquence d'une Ligue de football professionnel irresponsable et illégitime", ajoutent-elles.

Si les déplacements en groupe de supporteurs n'auront pas lieu, rien n'empêche des supporters marseillais d'acheter des billets à titre individuel et de pénétrer dans le Parc des Princes.

Les associations de supporters du PSG, qui sont de leur côté en conflit avec la direction du club, ont annoncé qu'ils manifesteraient en dehors du stade avant le match, "de manière festive et pacifique".

Deschamps "comprend" les supporters de l’OM

"Un grand match de football se joue dans un stade plein avec des supporters des deux équipes. C'est aberrant, il va bien falloir que l'on retrouve la normalité dans ce type de match d'autant que cela s'est beaucoup pacifié sur le terrain", déplore Didier Deschamps.

L'entraîneur marseillais a rencontré jeudi les groupes de supporters de son équipe. "Evidemment, je comprends leur sentiment, mais on passe du sportif aux droits de l'Homme avec l'impossibilité de se déplacer pour aller voir un spectacle", ajoute le coach marseillais.

"S'il n'y a pas de supporteurs, il n'y a pas de spectacle. Ça ne me plaît pas en tant que joueur. Je comprends les nécessités de sécurité, mais la personne qui a pris cette décision ne connaît pas le football", estime de son côté Gabriel Heinze, le défenseur de l'OM, qui a joué trois ans au PSG.

Sur le plan purement sportif, avec ou sans leurs supporteurs, les Marseillais s'attendent à une partie difficile. Seuls deux points séparent les deux équipes qui jouent cette année toutes deux les premières places.

"Le PSG est plus fort que l'an dernier, l'équipe crée le danger offensivement et en même temps a trouvé une solidité défensive", souligne Deschamps.

Pour cette rencontre au sommet, Didier Deschamps devra se passer de Stéphane Mbia, blessé à Zilina, et d'Edouard Cissé, insuffisamment remis d'une blessure aux ischios-jambiers.

Côté parisien, la tendance est à l'optimisme après une série de bons résultats en championnat et en Europa League qui ont porté le club à la 7e place du championnat et aux portes de la qualification sur la scène européenne.

Claude Makelele, le capitaine du PSG, reste toutefois prudent tout en disant ne pas s'inquiéter de l'inefficacité des deux attaquants de pointe, Mevlut Erding et Guillaume Hoarau, pour lesquels il s'attend à "un déclic", dimanche ou plus tard.

"Ils (les Marseillais) ont un ascendant sur nous mais nous sommes capables de battre n'importe quelle équipe", dit-il. "L'OM monte en puissance, c'est inquiétant pour nous mais on a confiance dans nos qualités", ajoute-t-il.

Première publication : 07/11/2010

COMMENTAIRE(S)