Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Primaire de la gauche : quelle est la stratégie de Manuel Valls ?

En savoir plus

POLITIQUE

Présidentielle-2017 : quelle gauche après Hollande ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : avec "La Division d'or", à la conquête de Mossoul

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Demain tout commence" : Omar Sy, allô papa bobo !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Juan Manuel Santos : "Le processus de paix avec les Farc est irréversible"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bain de sang à Alep"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE toujours au chevet des marchés?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La fumée tue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Election présidentielle au Ghana : le dépouillement a commencé

En savoir plus

Sports

Federer en grande forme pour Paris

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 08/11/2010

Vainqueur du tournoi de Bâle face à Novak Djokovic, Roger Federer revient dans la course après une période de doute. Une bonne performance qui prépare au mieux son arrivée aux Masters de Paris-Bercy.

Sa collaboration avec Paul Annacone, l'ancien coach de Pete Sampras, commence à porter ses fruits. Roger Federer a remporté le tournoi de Bâle en battant (6-4, 3-6, 6-1) le Serbe Novak Djokovic, troisième mondial. C’est le deuxième tournoi d’affilée que le Suisse remporte – le dernier était à Stockholm en octobre – après deux défaites fracassantes en demi-finale de l’US Open et en finale des Masters de Shanghaï. Jusqu’où Roger a-t-il l’intention d’aller ?

Bien ancré à sa place de numéro 2 mondial devant Djokovic et derrière Rafael Nadal, Federer est sûr de jouer les Masters de Londres (du 21 au 28 novembre), qui réunit les dix meilleurs joueurs mondiaux. Pas de pression donc pour le Suisse, si ce n’est de ne pas se faire surprendre dès le deuxième tour comme l’an passé. Battu par un Julien Benneteau hors catégorie, le Suisse avait quitté la capitale française frustré de s’être fait prendre de court par un joueur du top 100. À Londres, il avait ensuite enchaîné deux victoires avant de s’incliner face à Juan Martin Del Potro et Nikolay Davydenko en demi-finale.

Pas question de casser la dynamique cette fois. Le Suisse sait qu’il faudra qu’il sorte un grand Bercy pour briller à Londres. Même si Paris ne lui a jamais vraiment réussi, il sait qu’il peut compter sur la fatigue de ses concurrents directs – Robin Söderling, Andy Roddick – ou sur leur absence – Rafael Nadal, Jo-Wilfried Tsonga. Seuls obstacles à sa course : Novak Djokovic et Andy Murray n’ont pas dit leur dernier mot.
 

Première publication : 07/11/2010

  • TENNIS

    Rafael Nadal déclare forfait pour le Masters 1000 de Paris-Bercy

    En savoir plus

  • TENNIS

    Murray balaie Federer en finale des Masters de Shanghaï

    En savoir plus

  • TENNIS

    À Bercy, Benneteau élimine Federer au deuxième tour

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)