Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Afrique

Henri Konan Bédié appelle à voter pour Alassane Ouattara au second tour

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/11/2010

Le candidat du PDCI, arrivé en troisième position au premier tour de la présidentielle ivoirienne avec 25 % des suffrages le 31 octobre, a appelé ses partisans à voter pour Alassane Ouattara (photo), qui affrontera Laurent Gbagbo, au second tour.

REUTERS - Henri Konan Bédié a appelé dimanche ses partisans à voter en faveur d'Alassane Ouattara lors du second tour de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire le 21 novembre, restant ainsi fidèle à une alliance destinée à battre le président sortant Laurent Gbagbo.

Avec ses 25% de voix recueillis au premier tour, l'ancien chef de l'Etat se trouve en position d'arbitre entre Laurent Gbagbo, arrivé en tête avec 38% des suffrages, et Alassane Ouattara, deuxième avec 32%. Une semaine après le premier tour, il n'avait toujours pas confirmé son soutien à l'ancien Premier ministre.

"Le RHDP appelle les militants, sympathisants et tous les électeurs à se rassembler autour de cette candidature", écrit Henri Konan Bédié dans un communiqué diffusé après une réunion du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix.

Le RHDP a été créé avant le premier tour par Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara et deux autres dirigeants d'opposition. Aux termes de cet accord, les candidats éliminés au premier tour devaient soutenir celui qualifié pour affronter Laurent Gbagbo.

Le communiqué diffusé dimanche est la première confirmation que cette alliance est toujours d'actualité.

Avec le soutien de Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara devrait théoriquement dépasser la barre des 50%. Des électeurs de Bédié pourraient cependant être réticents à voter en faveur d'un dirigeant issu du nord du pays, dont la nationalité ivoirienne avait été remise en cause avant le précédent scrutin en 2000.

Maintes fois reportée depuis 2005, l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire doit permettre au pays de sortir de l'impasse dans laquelle l'a plongé une tentative de coup d'Etat contre Laurent Gbagbo en 2002. Depuis la brève guerre ayant suivi cette tentative de putsch, la Côte d'Ivoire est de facto coupée en deux entre un Sud loyaliste et un Nord aux mains des rebelles.

Malgré la crainte de violences, le premier tour s'est déroulé dans le calme et les Ivoiriens se sont massivement rendus aux urnes, le taux de participation ayant dépassé 80%.

L'enjeu du scrutin est aussi de relancer une économie freinée par l'impasse politique, la Côte d'Ivoire étant le premier producteur mondial de cacao.
 

Première publication : 07/11/2010

  • PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE

    L'opposition veut un recomptage des voix, le second tour fixé au 21 novembre

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE

    Ennemis de longue date, Gbagbo et Ouattara se retrouvent au second tour

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)