Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • Gaza : reprise des affrontements entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

Afrique

Henri Konan Bédié appelle à voter pour Alassane Ouattara au second tour

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/11/2010

Le candidat du PDCI, arrivé en troisième position au premier tour de la présidentielle ivoirienne avec 25 % des suffrages le 31 octobre, a appelé ses partisans à voter pour Alassane Ouattara (photo), qui affrontera Laurent Gbagbo, au second tour.

REUTERS - Henri Konan Bédié a appelé dimanche ses partisans à voter en faveur d'Alassane Ouattara lors du second tour de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire le 21 novembre, restant ainsi fidèle à une alliance destinée à battre le président sortant Laurent Gbagbo.

Avec ses 25% de voix recueillis au premier tour, l'ancien chef de l'Etat se trouve en position d'arbitre entre Laurent Gbagbo, arrivé en tête avec 38% des suffrages, et Alassane Ouattara, deuxième avec 32%. Une semaine après le premier tour, il n'avait toujours pas confirmé son soutien à l'ancien Premier ministre.

"Le RHDP appelle les militants, sympathisants et tous les électeurs à se rassembler autour de cette candidature", écrit Henri Konan Bédié dans un communiqué diffusé après une réunion du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix.

Le RHDP a été créé avant le premier tour par Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara et deux autres dirigeants d'opposition. Aux termes de cet accord, les candidats éliminés au premier tour devaient soutenir celui qualifié pour affronter Laurent Gbagbo.

Le communiqué diffusé dimanche est la première confirmation que cette alliance est toujours d'actualité.

Avec le soutien de Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara devrait théoriquement dépasser la barre des 50%. Des électeurs de Bédié pourraient cependant être réticents à voter en faveur d'un dirigeant issu du nord du pays, dont la nationalité ivoirienne avait été remise en cause avant le précédent scrutin en 2000.

Maintes fois reportée depuis 2005, l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire doit permettre au pays de sortir de l'impasse dans laquelle l'a plongé une tentative de coup d'Etat contre Laurent Gbagbo en 2002. Depuis la brève guerre ayant suivi cette tentative de putsch, la Côte d'Ivoire est de facto coupée en deux entre un Sud loyaliste et un Nord aux mains des rebelles.

Malgré la crainte de violences, le premier tour s'est déroulé dans le calme et les Ivoiriens se sont massivement rendus aux urnes, le taux de participation ayant dépassé 80%.

L'enjeu du scrutin est aussi de relancer une économie freinée par l'impasse politique, la Côte d'Ivoire étant le premier producteur mondial de cacao.
 

Première publication : 07/11/2010

  • PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE

    L'opposition veut un recomptage des voix, le second tour fixé au 21 novembre

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE

    Ennemis de longue date, Gbagbo et Ouattara se retrouvent au second tour

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)