Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Qantas a détecté des anomalies sur les moteurs de ses A380

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/11/2010

Après une avarie en plein ciel la semaine dernière, la compagnie aérienne australienne Qantas a fait part de la découverte de "légères anomalies" sur certains moteurs de ses Airbus A380. Lesquels sont cloués au sol pour au moins 72 heures de plus.

REUTERS - Qantas  entend maintenir ses Airbus A380 au sol pour au moins 72 heures, le temps de poursuivre les vérifications des moteurs sur lesquels des avaries ont été détectées, déclare lundi la compagnie aérienne.
 
"Qantas ne remettra pas sa flotte d'A380 en service avant d'être sûre que les problèmes sont identifiés et résolus", peut-on lire dans un communiqué.
 
"A ce stade, Qantas se prévoit pas de faire voler sa flotte d'A380 pour au moins 72 heures supplémentaires."
 
La compagnie australienne ajoute cependant que les problèmes rencontrés ces derniers jours ne l'amènent à revoir le plan de livraisons d'autres modèles du gros porteur de l'avionneur européen Airbus, filiale d'EADS.


 
Les six A380 de Qantas sont cloués au sol depuis qu'un d'entre eux a dû effectuer un atterrissage d'urgence à Singapour jeudi avec 459 passagers et membres d'équipage à bord en raison d'une avarie moteur.
 
Le directeur général de la compagnie, Alan Joyce, avait déclaré auparavant que des anomalies légères avaient été détectées sur trois autres moteurs de deux appareils

"Sur trois des moteurs, nous avons trouvé de légères anomalies - de l'huile là où il ne devrait pas y avoir d'huile", a précisé Alan Joyce à la radio ABC.
 
"Nous essayons seulement de vérifier quelle pourrait en être la cause. Ce sont de nouveaux moteurs sur de nouveaux appareils et il ne devrait pas y avoir de problèmes à ce stade, donc cela nous donne une idée de ce sur quoi nous devons nous concentrer",
a-t-il ajouté.

Les trois moteurs Rolls-Royce  concernés ont été démontés sur deux appareils afin de subir des vérifications plus poussées.
 
L'incident survenu jeudi est le plus grave connu par un A380 depuis la mise en service en 2007 du très gros porteur de l'avionneur européen Airbus. Rolls-Royce et la maison
mère d'Airbus, EADS, ont invité les compagnies à vérifier tous les appareils équipés de moteurs Rolls-Royce.

Première publication : 08/11/2010

  • AÉRONAUTIQUE

    Ils ont acheté l'A380

    En savoir plus

  • SINGAPOUR

    Second incident moteur pour un avion de la compagnie australienne Qantas

    En savoir plus

  • AUSTRALIE

    La conception du moteur pourrait être à l'origine de l'avarie de l'A380, selon Qantas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)